Boutique Biologiquement.comLa stévia : un édulcorant naturel aux multiples vertus

  Posté par stevia       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

 Stevia bio antioxydant naturel puissant

Stevia Rebaudiana
Stevia Rebaudiana

Le stévia est une plante dont les feuilles, au goût sucré, sont utilisées pour remplacer le sucre et l’aspartame. Il est utilisé comme édulcorant naturel et vient juste d’être autorisé en France. On le trouve au rayon descompléments alimentaires, dans certains magasins de produits naturels. On peut aussi le cultiver, en pot.

Origine et histoire du stévia

Stevia rebaudiana est une plante tropicale native d’Amérique du Sud, appartenant à la famille des Astéracées. Ses feuilles en forme de fer de lance sont recouvertes d’un léger duvet, et elles sont naturellement sucrées : elles renferment des glucosides (notamment le stévioside, le rébaudioside A, le rébaudioside C et le dulcoside) dont le pouvoir sucrant est jusqu’à 300 fois supérieur à celui du sucre de canne. Les Indiens d’Amazonie utilisent le stévia depuis des siècles comme agent sucrant. Ils lui attribuent aussi des propriétés stimulantes et tonifiantes pour le système nerveux, et s’en servent pour lutter contre la fatigue, en mâchant longuement ses feuilles.

Le stévia est très utilisé au Japon, où les deux tiers des édulcorants consommés sont des dérivés du stévia. Il est également produit et consommé dans d’autres pays d’Asie, comme la Malaisie, la Chine, la Corée du Sud ou encore la Thaïlande. Sur son continent d’origine, l’Amérique du Sud, le stévia est cultivé au Paraguay, en Uruguay et au Brésil. Les Etats-Unis en ont autorisé la consommation en 1995, comme additif alimentaire. Israël et la Suisse ont également reconnu l’usage du stévia comme édulcorant naturel.

Dans tous ces pays, le stévia entre dans la composition de nombreux produits agro-alimentaires, en remplacement du saccharose ou de l’aspartam : yaourts allégés, desserts, glaces, sodas dits « light », chewing-gums sans sucre, et même pâtisseries. On l’utilise aussi pour « sucrer » le thé, le café…

Un pouvoir sucrant bien supérieur à celui du sucre

Un quart d’une cuillère à café de stévia équivaut à 2 cuillères à café de sucre, ce qui signifie que 4g de stévia correspondent à 100g de sucre ! L’apport calorique du stévia étant très faible, cette plante présente les mêmes atouts que les édulcorants de synthèse (aspartam, cyclamate, saccharine, acésulfame…), sans en avoir les inconvénients. En effet, la plupart de ces édulcorants synthétisés chimiquement sont suspectés d’être cancérigènes et de perturber le système endocrinien (pancréas en particulier). Autre avantage, le stévia supporte une cuisson jusqu’à 200°C.

De multiples vertus supposées

Puisque le stévia ne renferme que très peu de calories, il est tout indiqué lorsque l’on surveille son poids. Il ne provoque pas de caries.

Certains prêtent également au stévia des propriétés hypotensives (utiles en cas d’hypertension artérielle), régulatrices de la glycémie (intéressantes en cas de diabète) ou encore diurétiques et coupe-faim (dans le cadre d’une recherche de perte de poids). Néanmoins, ces dernières propriétés n’ont à ce jour été prouvées par aucune étude scientifique.

Poudre, sucrettes (n.déposé), extrait liquide

Le stévia se trouve, dans certains pays du moins, sous différentes formes :

– poudre verte, obtenue à partir de feuilles séchées et broyées ;

– poudre blanche : les composés responsables du pouvoir sucrant (les glucosides de stéviol) ont été extraits et purifiés, ce qui confère au produit un pouvoir sucrant très élevé ;

– comprimés : leur utilisation est la même que celle des sucrettes (n.déposé) ;

– extrait liquide.

En France, on trouve désormais de la poudre d’un dérivé du stévia, le rebaudioside A, purifié à 97%. Après avoir été longtemps interdite, la consommation de stevia a été autorisée début septembre 2009. Il est aussi possible de le cultiver soi-même, à titre de plante d’ornement, mais rien ne vous empêche d’utiliser ses feuilles pour votre consommation personnelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *