[Total : 29    Moyenne : 3.3/5]

Stevia bio antioxydant naturel puissant

Des milliers de G.I’s, pendant la guerre du Golfe (et non de l’Irak), ont été victimes d’intoxications dues au Coca-Cola light. Les Coca-Cola light sont édulcorés à l’aspartame. Pendant les hostilités, les palettes de canettes étaient entreposées au soleil, chaud dans ces régions.

A partir de 33 °C, l’aspartame devient du méthanol (alcool à brûler) très toxique, qui ensuite se dégrade en formaldéhyde (formol) encore plus toxique. Et que se passe-t-il dans l’estomac, à 37 °C bien tassés.
Bizarre, bizarre, l’aspartame a été inventé par… Monsanto, dans le cadre de la guerre chimique (acésulfamine de potassium). Depuis deux ans, des scientifiques et des médecins dénoncent sa dangerosité (diabètes graves et cancers du cerveau, Journal of Neurology and Experimental Neurology, 1996). Ils réclament son interdiction. Et, cependant, il est toujours consommé dans 90 pays, et notamment par les jeunes par soucis (erroné) de mincir.


[Total : 3    Moyenne : 3.3/5]

Stevia bio antioxydant naturel puissant

Si vous avez une tendance au diabète, à l’obésité, à l’hypertension, une intolérance au glucose, ou simplement envie de rester en bonne santé, intéressez-vous à la stévia bio. Sans doute l’avez-vous déjà fait, d’ailleurs, mais si ce n’est pas le cas, il est urgent que vous lisiez cet article.

La stévia bio est un édulcorant naturel dérivé de la stevia rebaudiana bio, une plante qui est consommée depuis des siècles par les indiens Guarani du Paraguay et du Brésil. Mais ce n’est qu’à la fin du 19e siècle qu’un botaniste suisse, qui faisait des recherches en Amérique du Sud, a décrit cette plante, que les Guaranis appelaient ka’a he’ê (« herbe sucrée »), et l’a rapportée en Europe.

Les Japonais ont commencé à cultiver cette espèce au début des années 1970, pour remplacer les édulcorants artificiels en voie d’interdiction dans leur pays.

Aujourd’hui, la stévia est cultivée et consommée dans de nombreux pays d’Asie (Chine, Corée, Taïwan, Thaïlande et Malaisie), en Israël et en Amérique du Sud (Argentine, Brésil, Paraguay).

En France et en Europe, malheureusement, la stévia bio dans sa forme naturelle est interdite à la consommation. La raison invoquée par les autorités est que cette plante pourrait avoir un impact négatif sur la reproduction humaine, et être cancérigène.

La stévia bio, 7 fois meilleur que le sucre

La stévia bio, 7 fois meilleur que le sucre

Il est vrai que la stévia bio était traditionnellement considérée par les Indiens comme abortive, à fortes doses. Mais, après avoir analysé attentivement l’ensemble des données sur ces questions, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a conclu, en 2006, que les stéviosides n’ont pas d’effets négatifs sur la reproduction et ne sont pas cancérigènes. (1)

Cela n’a bien entendu pas empêché nos administrations de maintenir leur interdiction formelle de consommer les feuilles de stevia bio, en poudre ou autre. Cependant, grâce à l’intense lobbying de militants du bio, une autorisation provisoire a été consentie par la France, en 2009, de consommer un extrait particulier de stevia bio, le rebaudioside A (également abrégé RebA), sous une concentration de 97 % minimum. Les lecteurs québecois de Santé & Nutrition, eux, devront encore attendre, le RebA étant toujours interdit à la consommation au Canada, ainsi que toute forme de stévia bio.

En France, vous pouvez donc trouver aujourd’hui dans le commerce de nombreux produits et édulcorants à l’extrait de stévia bio, et c’est déjà formidable. En effet, l’extrait de stévia bio diffère du sucre par de nombreux aspects, et il y a de multiples raisons que vous la préfériez au saccharose (sucre de table), que vous soyez diabétique ou que vous cherchiez simplement à vivre de façon plus saine.

Nous allons les passer en revue.

La stévia bio est très, très puissante

Les feuilles crues de stévia (interdites à la consommation en France, je vous le rappelle), sont à peu près 40 fois plus sucrées que le sucre, et la poudre de stévia qui en est dérivée (que vous pouvez acheter dans le commerce) est jusqu’à 300 fois plus sucrée. Cela veut dire que 3,5 grammes d’extrait de stévia bio sucrent plus… qu’un kilo de sucre !

Cela veut dire que, pour toutes vos recettes sucrées, une petite pointe de stévia bio suffit. Comme vous pouvez garder la stévia bio dans vos étagères pendant cinq ans, l’investissement vaut la peine.

La stévia bio ne contient pas de calories

Le sucre raffiné fait grossir. Le saccharose contient 400 kilocalories pour 100 g, et il est tellement répandu dans l’alimentation moderne que cela devient une activité à plein-temps d’essayer de l’éviter. La conséquence est que 42 % de la population française est en surpoids ou obèse, et chez nos enfants – qui sont exposés au sucre raffiné dès leur plus jeune âge – le chiffre est de 19 %. (2)

Ces chiffres alarmants sont trois fois plus élevés qu’il y a trente ans. Heureusement, la stévia bio ne contient strictement aucune calorie. Bien que ce ne soit en aucun cas un produit amaigrissant, ses avantages en la matière sont évidents.

La stévia bio supprime les fringales

Comme nous le savons tous, il y a une accoutumance au sucre. Plus vous en mangez, plus vous avez envie d’en consommer. Les édulcorants artificiels comme l’aspartame n’ont peut être pas de calories, ils n’en provoquent pas moins des fringales et l’envie de sucreries. De plus, un nombre croissant de consommateurs au cours des années ont témoigné des effets secondaires indésirables des édulcorants artificiels, depuis les maux de tête jusqu’aux douleurs d’estomac. La stévia bio au contraire, supprime les fringales et le désir de sucreries. Et depuis 40 ans qu’elle est consommée à grande échelle au Japon (40 % du marché des édulcorants), aucun effet indésirable n’a été signalé.

La stévia bio est bonne pour vos dents

Quand vous consommez du sucre, une couche collante de bactéries se forme sur vos dents, provoquant de la plaque dentaire et, sur le long terme, des caries. Dans les chewing-gums et les dentifrices, les fabricants utilisent donc des « alcools de sucre » (aussi appelés polyols) comme le sorbital, l’erythritol et le xylitol parce que les bactéries dentaires ne peuvent pas les faire fermenter, et donc adhérer aux dents.

Ces alcools de sucre ont toutefois des inconvénients : ils contiennent encore beaucoup de calories, et certains peuvent encore avoir un index glycémique élevé, ce qui n’est pas bon pour les diabétiques. Enfin, ils peuvent provoquer ballonnements et flatulences chez les personnes sensibles. La stévia bio a les mêmes avantages pour les dents que les polyols… mais sans les inconvénients !

La stévia bio est formidable pour les diabétiques

Le sucre est mauvais pour les diabétiques parce qu’il contient de fortes quantités de glucides, jusqu’à 99 % pour le sucre blanc raffiné. Pour indiquer quels types de nourriture conviennent aux diabétiques, et quels sont ceux qu’ils doivent éviter, un système a été inventé : l’Index Glycémique.

Je vous épargnerai les détails de la façon dont ce système fonctionne. Il vous suffit de savoir qu’un aliment ayant un indice glycémique (IG) inférieur à 50 est considéré comme relativement bon pour les diabétiques. Plus l’IG est bas, mieux c’est. Pour vous donner une idée, une pomme a un IG de 39 (quoique cela puisse varier selon le type de pommes). Les frites ont un IG de 95. Le sucre de table a un IG de 80. La stévia, elle, a un IG de 0 (oui, zéro). C’est donc le produit idéal pour atténuer les symptômes du diabète, sans avoir à renoncer le moins du monde aux aliments sucrés.

La stévia bio régule l’hypertension

Pendant des générations, les Indiens d’Amérique du Sud ont utilisé la stévia bio pour sucrer leur maté, une sorte de tisane. En plus de son pouvoir sucrant, ils l’utilisaient pour diminuer la pression sanguine chez les personnes souffrant d’hypertension. Actuellement, les médecins d’Amérique du Sud prescrivent même officiellement des médicaments contenant de la stévia bio pour réguler l’hypertension. En Chine, 2 études cliniques de très bonne qualité et de longue durée (1 an et 2 ans, 750 mg et 1 500 mg de stéviosides par jour) ont donné des résultats concluants auprès de patients souffrant d’hypertension légère ou modérée (réduction d’environ 7 %). (3)

Des recherches approfondies ont également démontré que la stévia bio ne diminue pas la pression sanguine chez les personnes en bonne santé.

La stévia bio lutte contre la candidose

Le candida albicans est une levure naturelle présente dans vos intestins, y compris si vous êtes en bonne santé. Mais chez certaines personnes, la population de candida peut exploser, provoquant une infection appelée candidase, avec diarrhées, nausées, vomissements. La principale cause de candidase est la fermentation de sucre dans l’intestin. Par conséquent, on lutte souvent contre la candidase en supprimant le saccharose dans l’alimentation du malade.

Il ne devrait cependant y avoir aucun problème à ce que vous remplaciez le sucre par de la stévia bio, dans cette situation. Consultez toujours votre médecin avant de modifier votre régime alimentaire, cependant, et veillez à utiliser de l’extrait de stévia bio pur. Certaines marques ajoutent de la maltodextrine ou de l’inuline dans leurs produits ; ce sont des substances qu’il vaut mieux éviter si vous êtes sujet à la candidase.

Conclusion sur la stévia bio

Si vous êtes habitué au sucre, l’arrière-goût de réglisse de la stévia bio peut vous surprendre, et vous mettrez peut-être un petit peu de temps avant de vous y habituer. Mais l’un dans l’autre, les avantages de la stévia bio compensent très largement cet inconvénient. Alors, faites au moins l’essai !


[Total : 4    Moyenne : 2.3/5]

La Stevia bio antioxydant naturel puissant est un édulcorant ZERO CALORIE, d’ORIGINE NATURELLE.

Nouvel édulcorant naturel, la Stévia est sans sucre et sans calorie. Contrairement à l’aspartam, elle n’a aucun effet nocif sur la santé.

Des tests cliniques ont montré qu’elle n’entraîne aucun effet néfaste pour la santé, au contraire.

C’est un édulcorant totalement naturel qui ne dégage pas de goût amer.

La Stévia freine le dépôt de tartre et protège des caries.

La STEVIA est un édulcorant ZERO CALORIE, d’ORIGINE NATURELLE.

La STEVIA est un édulcorant ZERO CALORIE, d’ORIGINE NATURELLE.

Acheter de la Stevia rebaudiana de la marque “Steviae”, l’édulcorant naturel sur la Boutique AGOJI

Originaire des régions tropicales d’Amérique du sud, la Stevia (stevia Rebaudiana) contient des édulcorants naturels au pouvoir sucrant beaucoup plus élevé que le saccharose. Elle est très intéressante pour les diabétiques ou les régimes faibles en glucides.

La plante a montré un potentiel pour traiter l’obésité et l’hypertension.

Sans sucre, la Stévia est idéal pour les diabétiques car elle aurait le pouvoir d’abaisser le taux de glucose sanguin et d’augmenter la tolérance au glucose.

La Stévia est un édulcorant qui permet de sucrer les aliments sans pour autant contenir de glycémie et qui ne fait donc pas grossir. La Stévia peut contribuer dans l’alimentation d’un régime contre la cellulite.

Cet édulcorant peut être utilisé dans toutes les boissons chaudes ou froides, mais aussi les pâtisseries, les conserves, sucreries, confitures, chocolat, yaourts, chewing-gum, sorbets, … . Vous pouvez aussi l’utiliser en cuisson car le Stévia reste stable jusqu’à une température de 200 °C.

1 comprimé = 1 morceau de sucre

Vente de Stevia rebaudiana ::Visitez la boutique::



[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Stevia bio antioxydant naturel puissant

Éviter l’aspartam et les autres édulcorants artificiels

L’aspartam peut être trouvé sur la liste des ingrédients dans les produits suivants:

Les sodas, les médicaments en vente libre et les médicaments délivrés sous ordonnance (très courant et listes à autres ingrédients ), les vitamines, les suppléments aux herbes, les yaourts, les petits déjeuners instantanés, les bonbons, les pastilles à la menthe, les céréales, la gomme a mâcher sans sucre ,les boissons au cacao, les boissons au café, les petits-déjeuners instantanés, les desserts contenant de la gélatine, les crèmes glacés, les jus de fruits, les laxatifs, les boissons lactées, les édulcorants de table, les boissons au thé, thés et cafés instantané, sauces,etc……..
Vérifiez attentivement les étiquettes et comparerez les à la liste des «édulcorants à éviter”. Beaucoup de gens ne vérifient pas attentivement les étiquettes et continuent à s’empoisonner.
En outre, de nombreuses personnes ne réalisent pas que leurs enfants peuvent consommer a l’école et a leur insu des aliments ou des drogues contenant de l’aspartam ou d’autres édulcorants artificiels. Parlez-en au Directeur de l’école pour s’assurer que cela n’arrive pas.

Beaucoup de gens trouvent plus facile d’éviter les édulcorants toxiques par des achats au niveau local, les grandes magasins d’aliments naturels, si possible. Beaucoup de magasins d’aliments naturels ont interdit les édulcorants artificiels (En particulier l’aspartam) pour des raisons évidentes. Mais il est toujours important de vérifier les étiquettes certains magasins d’aliments santé vendent sans le savoir, de l’aspartam,de l’acésulfame-k, et du sucralose!


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Cultiver un plant de stevia rebaudiana l’édulcorant naturel sucre (Stevia bio antioxydant naturel puissant)

Si vous aimez le jardinage, la Stevia peut être une plante agréable à cultiver. Même s’il n’est pas possible pour la plupart d’entre nous de faire pousser de la canne à sucre ou du sorgho dans notre potager, plusieurs plants de Stevia s’adapteront bien dans un petit jardin.
Des recettes utilisant de la Stevia en poudre sont maintenant disponibles, ainsi que des feuilles entières pour la préparation de tisanes.
Stevia rebaudiana est une plante originaire des régions semi-humides et subtropicales du Paraguay et du Brésil. Les plantes sauvages poussent sur des sols acides qui sont constamment humides, mais pas inondés, souvent près des marais ou des cours d’eau où le sol est sablonneux (Brandle et al., 1998).
Dans le jardin, la Stevia n’aime pas la sécheresse, ni l’eau stagnante qui
encouragera la pourriture et les maladies.
La Stevia peut être cultivée avec succès sous la plupart des climats avec l’emploi de quelques techniques simples. Préférer des plates-bande surélevées ou des collines, éviter les sols inondés , un paillis organique et un arrosage fréquent assureront un approvisionnement constant d’humidité.

En Amérique du Nord, la Stevia survit aux hivers seulement dans les régions les plus chaudes comme le sud de la Californie, la Floride et le Mexique.
Des recherches sont effectuées au Japon où les températures hivernales au sol sont assez froides (Sumida, 1980).
Stevia est une plante vivace fragile, de sorte que les plantes cultivées doivent être remplacés après quelques années.
Dans les zones plus froides, la stevia est plantée après le dernier gel et traitée comme une annuelle. Les longues journées d’été au niveau des latitudes élevées favorisent la pousse des feuilles et augmentent la teneur en stévioside (Shock, 1982).

Préparation du sol
Bien qu’acceptant la plupart des sols, la Stevia préfère un sol sableux ou limoneux. Tout sol bien drainé qui produit une bonne récolte de légumes devrait convenir a la culture de la Stevia.
L’apport de matière organique est la meilleure façon d’améliorer les sols lourds et argileux.
Un riche compost à base de feuilles, herbes, foin, déchets de cuisine, fumier et autres résidus organiques améliore la structure du sol et apporte les nutriments nécessaires a une bonne croissance.
Le compost fini peut être labouré, bêché ou mélangé au sol avant les plantations ou utilisé comme un paillis.
Un «engrais vert» de la récolte de l’année précédente d’’avoine, de seigle, ou de légumineuses permettra également d’améliorer les sols lourds. La Stevia pousse naturellement dans les sols au pH de 4 à 5, mais se développe aussi avec un pH plus élevé que 7,5. Toutefois, la stevia ne tolère pas les sols salins
(Shock, 1982).

Un bon compost satisfait généralement les besoins en éléments nutritifs. L’analyse du sol peut vous éviter des erreurs et prévenir certains symptômes des plantes.
Mark Langan de Mulberry Creek HerbFarm recommande un faible apport d’azote ou d’engrais organique.
L’excès d’azote favorise la croissance des feuilles mais lui donne un goût médiocre.
Restes de repas, os, farine de graines de coton, guano, fumier séché fournissent de l’azote qui est libérée lentement. Le phosphate de roche ou la farine d’os fournit le phosphore.
Greensand est une bonne source de potassium. phosphate de roche, farine d’os, et engrais verts offrent un large éventail d’oligo-éléments.
Pour favoriser la disponibilité des éléments nutritifs au maximum, et le travail des engrais organiques dans le sol, mélanger avec du compost quelques mois avant la plantation.
Pour la fertilité des sols pauvres, Blas Oddone (1997) du Guarani Botanicals Inc recommande l’intégration de 2,5 a 3 kg de fumier de bovins par mètre carré .
Lors de l’utilisation des engrais chimiques, une formule d’azote faible, comme 6-24-24 est recommandée dans une application fractionnée – au moment des semis et de nouveau en milieu de l’été. (Columbus, 1997). Steve Marsden, de Herbal Advantage Inc utilise simplement un engrais équilibré comme pour les légumes à la dose et intervalles recommandés sur la notice.

A moins que votre sol soit très sablonneux, des plates-bande surélevées sont idéales pour la Stevia.
Une surface en relief est un plus, elle évite l’eau stagnante et réduit le compactage.
Les plates-bande devrait être de 1 a 1,20 m de large et de 10 a 15 cm de haut.
Bêcher à fond toute la zone, puis marquer les limites des plates-bande avec des tuyaux , des chaînes……….
Creuser le sol pour créer des chemins de 0,30 a 1 m de large, et jetez la terre sur les plates-bande jusqu’à ce qu’elles atteignent la hauteur désirée.
Ces plates-bande peut être laissées en place en permanence.
En marchant seulement sur les chemins, le compactage du sol est réduit.
Un paillis composé de journaux, de tontes de gazon, ou du géotextile placé sur les chemins aidera a maîtriser les mauvaises herbes.
Bien que non nécessaire, on peut délimiter les plates-bande sur les côtés, avec des blocs de béton , ou du bois imputrescible comme le cèdre, le séquoia ,cela peut être attrayant et fonctionnel.
Le bois traité doit être évité en raison de la contamination possible du sol.

Cultiver un plant de stevia rebaudiana l’édulcorant naturel très sucrant Agoji steviaë

Cultiver un plant de stevia rebaudiana l’édulcorant naturel très sucrant Agoji Steviaë

M. Marsden préfère le buttage, méthode couramment utilisée pour le maïs sucré.
Périodiquement pendant la saison de croissance, ramener de la terre tout autour des plantes avec une houe. Cela aura tendance à étouffer les mauvaises herbes et à évacuer les eaux de surface qui pourraient favoriser les maladies.

Mise en route
Les graines de Stevia rebaudiana sont rarement disponibles en raison de problèmes de production et des difficultés de germination.
Assurez-vous de choisir Stevia rebaudiana (Stevia est le genre et rebaudiana est l’espèce), car cela est la seule variété douce.
Les tiges de Stevia sont fragiles, mais les pépinières ont développé des méthodes d’emballage pour les protéger pendant le transport. Prendre des dispositions pour que les plantes arrivent après les dernières gelées. Plus tard, les températures sont trop élevées et peuvent gêner la transplantation.
Mettre en terre les plants dès que possible après leur arrivée, en s’assurant qu’ils ne se dessèchent pas.

Prévoir un espace entre les plants de 25 a 30 cm, et mettre deux rangées par plate-bande.
Décaler les lignes pour que les plantes se retrouvent dans un motif en zigzag. Creuser un trou, puis versez un peu d’eau et mettre les plants . Après le remblaiement autour des racines, verser de l’eau à nouveau et tasser la terre.
Si le temps est chaud et ensoleillé au moment des plantations, c’est une bonne idée de placer un paillis autour des plantes frêles pour réduire la perte d’humidité. Les températures fraîches nocturnes peuvent mettre fin à la croissance des plantes.
Pour les semis hâtifs dans les régions aux des étés frais, couvrir la ligne avec du film protecteur utilisé dans les serres cela permettra à la plante une croissance plus rapide et cela lui offrira une protection contre les gelées tardives.
Ne laissez pas non plus les plantes surchauffer par temps chaud.

Si vous êtes assez chanceux pour obtenir des semences de haute qualité, la Stevia, germe facilement en intérieur sous des lampes.
Les semis se développent lentement, et permettent un repiquage de 7 à 8 semaines à partir de semences (Columbus, 1997). Seules les graines de couleur noire ou brun foncé sont viables. Vous pouvez vérifier cela en coupant certaines graines à la moitié, la bonne semence est solide et blanche de l’intérieur. Même ferme, les graines noires ont tendance à perdre leur viabilité rapidement.
Un test de germination indiquera quel pourcentage des graines sont susceptibles de germer. Placer 10 ou plus de graines sur un papier absorbant humide. Plier la serviette en deux, le faire 3 fois, puis la glisser dans un sac en plastique maintenu entre 22 et 26 degrés. Compter les graines germées au bout de 7 jours et diviser par le nombre total de graines, puis multiplier par 100 pour obtenir le pourcentage de germination.

Un récipient en plastique recouvert d’un dôme en plastique transparent, disponible chez les revendeurs de jardin, fait une chambre de bonne germination lorsqu’il est placé sous une lumière de plus en plus forte. Placer un thermomètre à l’intérieur et maintenir une température de 21 a 23 degrés en ajustant le niveau de la lumière. Utilisez des petits conteneurs (avec des trous de drainage) ou des pots en plastique remplis de terreau standard.
Placer 3 ou 4 graines sur la surface du sol dans chaque récipient et couvrir d’une fine couche (environ quelque cm) de vermiculite horticole.Mettre de l’eau par le dessous, au besoin en la versant dans le plateau. Les plants devraient apparaître dans 1 à 2 semaines. Mettre un plant par container.

Soins de la plante
En général, Stevia devrait être traitée comme une culture potagère. Quand le temps chaud s’installe, habituellement un mois après la plantation, les plates-bande doivent être paillées avec 7 a 15 cm de résidus organiques tels que les tontes de gazon, feuilles hachées, de la paille, du foin ou du compost. Cela permettra de protéger les racines nourricières et maintiendra l’humidité. La croissance des plantes est lente dans un premier temps, l’accélération se fait au milieu de l’été.

La fourniture d’humidité constante est important pour la Stevia.
Irriguer une ou deux fois par semaine, chaque fois que la pluie ne parvient pas à arroser les plantes. Les sols sablonneux nécessitent une irrigation plus fréquente.
L’irrigation au goutte à goutte est idéal, en garantissant des niveaux d’humidité constante sans mouiller les feuilles. Une système simple et efficace, c’est le tuyau “pleureur” a base de caoutchouc recyclé.
Placez un tuyau poreux entre les deux rangées de plantes, sous le paillis. Raccorder à un tuyau d’arrosage et ouvrir l’eau au compte-gouttes pour quelques heures. Le système peut être automatisé avec l’ajout d’une minuterie.

Un peu d’azote ou d’engrais organiques peuvent être appliqués l’été quand la croissance des plantes commence s’accélérer. Prenez garde toutefois, l’excès d’azote entraîne une poussée de croissance et réduit la douceur de la feuille.
M. Oddone recommande l’application 10-10-12 engrais directement sur les feuilles à 30 et 60 jours à partir de la transplantation.

Les tiges de Stevia sont susceptibles de se briser lors de grands vents.
M. Langan conseille le pincement des pousses toutes les 3 à 4 semaines les premiers mois pour encourager la ramification latérale, résultat les plantes seront plus touffues. Soutenir les plantes avec un un palissage fabriqué à partir de cordes attachées à des pieux ou tout autre système .

La Stevia peut être affectée par deux maladies fongiques, steviae Septoria et Sclerotinia sclerotiorum (Brandle et al., 1998).
Avec Sclerotinia, des lésions brun foncé se forment sur les tiges, près du sol, suivie du flétrissement des tiges.
Les plantes de Stevia sont généralement à maturité avant l’apparition des maladies. Quand la récolte approche, les producteurs suivent de près les plantes et la totalité de la récolte se fait dès les premiers signes de la maladie.
Un contrôle méticuleux des mauvaises herbes (à la main) permet une forte croissance, et aide les plantes à résister aux maladies.
L’humidité, la pluie et l’eau stagnante favorisent le développement des maladies fongiques, la culture sur plates-bande surélevées ou sur des collines est une mesure préventive.
En outre, éviter de mouiller les feuilles au cours de d’irrigation. La Stevia est généralement peu porteuse d’insectes ou de parasites. Mais les pucerons peuvent causer des dommages dans les serres.

Récolte
Utilisez les feuilles fraîches de la plante, elles ont un bon goût avec les feuilles de menthe.
Le goût sucré (le contenu de stévioside) est le plus intense avant la floraison, qui est déclenchée par l’allongement des jours (Brandle et al., 1998).
Le début de la floraison s’étend du milieu de l’été a la fin de l’automne. Les plantes doivent être récoltées avant la première gelée, ou dès le début de la floraison.
Tôt le matin, après l’évaporation de la rosée, couper les plantes ensemble juste au-dessus du niveau du sol.
Tailler les plants à 15 cm du sol , comme pour une plante vivace, les plants de Stevia survivront, repousseront et cela favorisera des récoltes précoces,
(Shock, 1982).

Les plantes sont facilement séchées la tête en bas dans un endroit sec, chaud.
Si vous avez beaucoup de plantes, les suspendre à des cordes où des fils tendus en travers du plafond.
Après quelques jours, ratisser les feuilles avec les doigts et les rassembler pour les stocker dans un récipient propre comme un bocal en verre.
Elles se conservent bien pendant des années. Les tiges les moins douces, les jeter sur le tas de compost. Une autre méthode consiste à dépouiller les feuilles fraîches à partir des tiges et de les étaler sur des films exposés au soleil, un jour avec une humidité relativement faible (moins de 60%).
Si le séchage dure 8 heures ou moins, selon Steve Marsden, très peu de stévioside sera perdu. Un deshumidificateur à basse température (37 a 43 degres) fera un excellent travail aussi.
Les feuilles sont croquantes, friable, et d’un vert vif lorsqu’elles sont complètement sèches.

Alors que les feuilles entières sont parfaites pour faire thé et tisanes, il est facile de les transformer en poudre verte avec un mixeur de cuisine, robot culinaire ou moulin à café avec des lames de métal. Utiliser la poudre verte de Stevia dans vos recettes La garder dans un bocal en verre propre pour une longue conservation.

La culture en pot
Les boutures de Stevia s’enracinent facilement sans hormones, mais seulement dans de bonnes conditions . Une lampe de lumière fluorescente favorise la croissance des plantes . Laissez la lumière pendant 14 à 16 heures par jour, 10 a 20 cm au-dessus des boutures. Une minuterie automatique rendra la tâche plus facile. Même avec la lumière artificielle, les boutures de Stevia prennent racine plus facilement pendant les longues journées de printemps.
Les boutures doivent être faites en Mars pour le repiquage en mai ou en Juin. Les plantes issues de boutures peuvent passer l’hiver dans des pots sous des lampes fluorescentes.
Les boutures d’ automne prennent racine avec succès avec l’utilisation d’hormones d’enracinement.
Le vermiculite horticole de qualité fonctionne bien pour le bouturage de la Stevia.
M. Marsden préfère un mélange de tourbe avec de l’écorce, surtout pour les plates-bande en plein air.
Du sable grossier, propre peut aussi être utilisé. Placer des petits pots ou des caissettes avec des trous de drainage, ou des bacs pour faciliter l’arrosage par le bas si nécessaire. Avec une lame tranchante ou un outil d’élagage , faire des boutures de 2 à 4 cm de long. Chaque bouture devrait avoir 2 ou 3 nœuds. Un nœud c’est où les feuilles rejoignent la tige. Couper au dessus du noeud. (Sumida, 1980).
Plongez l’extrémité proximale (la plus proche de la racine de la plante mère) de la coupe dans la terre de bouturage, faire en sorte qu’au moins un nœud soit enterré et au moins un autre nœud reste au dessus de la surface.
Retirez toutes les feuilles à partir des nœuds enterrés. A la surface, enlever les grandes feuilles en coupant ou en pinçant les tiges, en prenant soin de ne pas endommager les feuilles minuscules axillaire émergeant derrière de grandes feuilles. Ces feuilles axillaires sont les points de croissance de vos nouvelles plantes. Gardez les boutures à l’intérieur a 15 a 21 degrés, sous les lampes, la brummisation n’est pas nécessaire.
En plein air, ou dans une serre ensoleillée, les boutures doivent être aspergée plusieurs fois par jour jusqu’à ce que les racines sont bien formées. Après environ une semaine, la croissance devrait se poursuivre si l’enracinement a été un succès. Après 3 à 4 semaines, le transfert des plantes dans des pots plus grands (au moins 7,5 à 10 cm de diamètre) avec du terreau standard. Transplantez ces pots dans le jardin 2 à 4 semaines plus tard ou les conserver en pot.

Pour les plantes plus âgées, garder la lumière fluorescente à quelques centimètres au-dessus du feuillage. Lorsque les tiges atteignent 18 à 25 cm de longueur, coupez-les pour favoriser la ramification et la vigueur.
Les plants paraissent dévitalisés à la fin de l’hiver, mais retrouvent une certaine vigueur lorsqu’ils sont transplanté à l’extérieur.
La Stevia peut également être cultivée en extérieur dans des récipients tels que des pots.
Si vous commencez avec une terreau de qualité, avec des engrais organiques mélangés, un arrosage par mois avec une solution diluée d’algues peut être bénéfique.
M. Langan recommande une approche équilibrée, engrais à libération lente appliqués toutes les deux semaines dans les pots. Il conseille également d’utiliser des contenants en bois ou la méthode de double pot pour isoler les racines de la chaleur estivale. Placer, en plein soleil quand il est doux, mais fournir de l’ombre pendant la saison chaude, en s’assurant que le sol ne se dessèche pas. Pour la production de vivaces, mettre les conteneurs à l’intérieur avant les premières gelées.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Nom commun : stevia bio antioxydant naturel puissant


Nom botanique :
Stevia rebaudiana, famille des astéracées ou composées.
Nom anglais :
stevia.

Partie utilisée : feuilles.
Habitat et origine :
petit arbuste originaire du nord de l’Amérique du Sud (Brésil et Paraguay), aujourd’hui cultivé sur une base commerciale en Amérique centrale, au Brésil, au Paraguay, en Uruguay, aux États-Unis, en Russie, en Israël, en Thaïlande, en Chine, au Japon et en Corée.

stevia rebaudiana biologique plante culture conseil recette bio sucrette

stevia rebaudiana biologique plante culture conseil recette bio

Posologie

On attribue les effets du stévia aux stéviosides qu’il renferme. La teneur en stéviosides des feuilles peut varier de 4 % à 20 % du poids sec en fonction des cultivars employés et des conditions de culture. Pour obtenir l’effet thérapeutique recherché, il importe donc d’employer un extrait normalisé en stéviosides.

Hypertension artérielle

– Prendre de 250 mg à 500 mg de stéviosides, trois fois par jour.

Avertissement. L’automédication en cas de diabète peut entraîner de graves problèmes. Lorsqu’on entreprend un traitement ayant pour effet de modifier son taux de glucose sanguin, il faut surveiller sa glycémie de très près. Il est aussi nécessaire d’avertir son médecin afin qu’il puisse, au besoin, revoir la posologie des médicaments hypoglycémiants classiques.

Historique du stevia rebaudiana

Les Indiens Guarani d’Amérique du Sud ajoutaient à leurs infusions de plantes des feuilles de stevia pour les adoucir. Au Brésil et au Paraguay, on les utilise depuis des siècles en cuisine. En Amérique latine, la phytothérapie traditionnelle considère le stevia comme hypoglycémiant, hypotenseur, diurétique et cardiotonique.

Il a quand même fallu attendre le début du XXe siècle pour qu’on commence réellement à s’intéresser aux stéviosides de la plante, qui possèdent un pouvoir sucrant de 100 à 300 fois supérieur à celui du sucre sans aucune calorie. Les stéviosides font partie de la famille des glucosides, des substances végétales cristallines qui produisent du sucre après avoir été absorbées par l’organisme.

Au début des années 1970, le Japon a interdit l’usage des édulcorants artificiels (aspartame, saccharine) parce que les autorités craignaient leurs effets négatifs sur la santé humaine. Au même moment, un consortium japonais mettait au point une méthode d’extraction des glucosides du stévia. L’État japonais a alors autorisé l’extrait de stévia comme édulcorant alimentaire. Son usage s’est rapidement répandu en Asie et en Amérique du Sud. Il est désormais présent dans quantité de produits agroalimentaires sur ces continents : de la sauce soya aux boissons gazeuses en passant par la gomme à mâcher, les tortillas et les gâteaux de riz.

En 1991, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a statué que le stevia était inacceptable comme additif alimentaire et en a interdit l’importation. Sous la pression des consommateurs et des distributeurs, la FDA a autorisé, en 1995, la vente du stevia (plante brute et extraits), mais seulement à titre de supplément alimentaire et non pas d’additifs ajouté aux produits transformés. La situation réglementaire était la même au Canada et aux États-Unis, du moins jusqu’en 2008.

En Europe, le stevia , sous toutes ses formes, est considéré comme un nouvel aliment et doit donc faire l’objet d’une autorisation de mise en marché. Il se pourrait cependant que la situation change, dans la mouvance des autorisations accordées en 2008 aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

stevia rebaudiana biologique plante culture conseil recette bio sucrette

stevia rebaudiana biologique plante culture conseil recette bio

Précautions

Attention

On recommande aux personnes souffrant d’un diabète de type 2, d’hypertension ou d’hypotension qui désirent prendre du stevia de vérifier régulièrement leur taux de glucose sanguin ou leur tension artérielle, afin de faire ajuster leur médication si nécessaire.

Contre-indications

Par prudence, certaines sources recommandent aux femmes enceintes et à celles qui allaitent d’éviter de consommer de grandes quantités de stevia.

Effets indésirables

Le stevia pourrait provoquer des allergies chez les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées (marguerite, pissenlit, chrysanthème, etc.), bien qu’aucun cas n’ait été signalé à ce jour24.

Selon un essai conduit sur des animaux, le stevia ne provoque pas de carie26.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

Les effets du stevia pourraient s’ajouter à ceux des plantes ou des suppléments qui ont une action hypotensive ou hypoglycémiante.

Avec des médicaments

Les effets du stevia pourraient s’ajouter à ceux des médicaments hypotenseurs ou hypoglycémiants.

stevia rebaudiana molécule

stevia rebaudiana molécule

Recherches sur la stevia

Hypertension artérielle. En Chine, deux essais cliniques de très bonne qualité ont donné des résultats concluants. Une première étude à double insu a été effectuée en 2000 auprès de 106 personnes souffrant d’hypertension6. Les sujets ont reçu, pendant un an, soit un placebo, soit 250 mg de stéviosides, trois fois par jour. Après trois mois, la tension artérielle des membres du groupe traité était inférieure de 12 mmHg à 15 mmHg à celle des sujets du groupe placebo. Cet effet a persisté jusqu’à la fin de la recherche. Un deuxième essai, publié en 20037, a porté sur 174 personnes atteintes d’hypertension légère. Elles ont été traitées pendant deux ans soit avec un placebo ou avec 500 mg de stéviosides, trois par jour. Résultat : leur pression sanguine a diminué (effets notés dès la première semaine de consommation) et leur qualité de vie s’est améliorée. Les stéviosides ont aussi réduit les risques d’hypertrophie du ventricule, une complication de l’hypertension non traitée. Malgré l’excellente qualité des études, certains analystes soulèvent le fait surprenant qu’aucun effet placebo n’ait été observé lors de ces deux études. Ils mettent en garde contre la tentation de vouloir généraliser les effets obtenus auprès de participants chinois à l’ensemble des populations non-asiatiques.

En 2006, des chercheurs brésiliens ont réalisé un essai clinique avec placebo auprès de 14 sujets souffrant d’hypertension artérielle légère et non traitée10. On leur a administré des doses de stevia sur une période de 24 semaines. Mais, la plante n’a pas été plus efficace que le placebo pour réduire la pression artérielle des sujets. Cependant, ces résultats non concluants pourraient être attribuables au nombre très restreint de sujets et au dosage nettement moins élevé que celui des essais menés en Chine. Les doses étaient environ de 250 mg par jour durant 7 semaines, puis de 500 mg durant 11 semaines et de 750 mg durant 6 semaines (pour une personne de 70 kg).

Ces trois études ont clairement établi l’innocuité de la prise régulière de stéviosides sur de longues périodes.

Diabète de type 2, intolérance au glucose. Le stevia augmenterait la tolérance au glucose et abaisserait le taux de glucose sanguin, selon un essai11 de faible envergure portant sur 16 volontaires en santé, publié en 1986. Les données animales et in vitro indiquent que les composants du stevia pourraient agir directement sur le pancréas pour stimuler la production d’insuline, mais aussi diminuer l’absorption intestinale des sucres ou encore augmenter la sensibilité à l’insuline et les fonctions métaboliques du foie et des muscles squelettiques.

Toxicologie. Les Japonais estiment avoir démontré l’innocuité du stevia et de l’extrait standardisé en stéviosides1. Cela a permis à l’État japonais et à plusieurs autres pays en Asie et en Amérique du Sud d’autoriser son emploi comme additif alimentaire. Le stevia et les extraits standardisés en stéviosides sont employés depuis environ 30 ans dans ces pays. Cependant en janvier, l’Europe, le Canada et d’autres pays refusaient encore d’en autoriser l’usage comme édulcorant.

La raison le plus souvent invoquée pour justifier ce refus est que les stéviosides pourraient avoir un impact négatif sur la reproduction humaine. Selon une source ethnobotanique paraguayenne, le stevia serait considéré comme une plante abortive. Cependant, aucun cas d’effets indésirables sur la fertilité humaine n’a été rapporté dans les pays où on autorise, depuis des décennies, la plante et ses extraits comme additif alimentaire. Quant aux études in vitro et sur des animaux de laboratoire, les données sont parfois contradictoires. Après les avoir analysées attentivement, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a conclu, en 2006, que les stéviosides n’ont pas d’effets négatifs sur la reproduction.

En 2004, des chercheurs danois ont mené une étude croisée (stevia ou placebo successivement chez les mêmes individus) chez 12 patients atteints de diabète de type 215. Ils ont observé que 1 g d’extrait de feuilles de stevia – contenant 91 % de stéviosides – avait amélioré la glycémie après un repas-type, comparativement à un placebo fait de fécule de maïs. Ces résultats sont encourageants. Ils corroborent l’usage traditionnel du stevia qui est utilisé en Amérique du Sud pour traiter le diabète. Cependant, des études de meilleure qualité et de plus grande envergure sont nécessaires avant que l’on puisse trancher sur l’emploi clinique de l’extrait ou déterminer un dosage optimal.

En 2008, un comité conjoint de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et de l’OMS a fixé la dose journalière acceptable d’extraits de stevia (stéviosides) à 0 mg à 4 mg par kilo de poids corporel. Cela représente donc un maximum de 200 mg de stéviosides par jour pour une personne de 50 kg, et 280 mg pour une personne de 70 kg26. Il s’agit là d’un dosage très prudent, car tel que mentionné plus haut, la prise quotidienne de 1 500 mg de stéviosides par jour durant deux ans n’a eu aucun effet indésirable chez des Chinois souffrant d’hypertension.

Sur les tablettes

Dans le commerce, on trouve le stevia sous deux formes principales :

La poudre de feuilles séchées. Son pouvoir édulcorant est de 10 à 15 fois plus élevé que celui du sucre. Elle a été traditionnellement employée pour adoucir le goût des tisanes de plantes amères.

L’extrait normalisé (au moins 90 % de stéviosides). Il est constitué d’une poudre blanche soluble dans l’eau. Il est aussi offert sous forme liquide. Son pouvoir édulcorant est beaucoup plus élevé que celui du sucre raffiné (de 100 à 300 fois), sans aucune calorie. Il faut l’utiliser avec beaucoup de parcimonie. Les sites Internet qui en font le commerce présentent des tables de conversion (spécifiques à leurs produits) qui permettent de doser adéquatement cet édulcorant.

Le goût. La feuille entière a un arrière-goût amer qui peut rappeler la réglisse. L’extrait en poudre, une fois mélangé à un liquide, aurait moins d’arrière-goût. Des extraits liquides aromatisés sont aussi offerts (menthe, vanille, etc.).


[Total : 3    Moyenne : 3.3/5]

Stevia bio antioxydant naturel puissant

La stévia rebaudiana / le stévioside n'est pas un produit chimique

La stévia rebaudiana / le stévioside n’est pas un produit chimique

La stevia :

*ne contient absolument aucune calorie

*les feuilles peuvent être utilisées dans leur état initial
*grâce au pouvoir sucrant très élevé, la consommation nécessaire est faible
*la plante n’est pas toxique
*on peut faire cuire l’extrait de stévioside
*pas d’arrière goût amer
*stable jusqu’à 200°C
*pas de fermentation
*parfaitement conçu comme matière sucrante en cas de diabète, neurodermatite, intolérance hydrocarbonée et au sorbitol
*améliore le goût
*testé in vivo
*goût sucré convenant parfaitement aux enfants,
*ne rend pas dépendant,
*ne favorise pas la formation de caries
Les feuilles de stevia et le stévioside n’ont en commun avec le sucre que le goût sucré. Les feuilles, tout comme le composant isolé, ne contiennent pas de calories et n’ont pas d’effet sur le taux de glycémie.
(Dr. med. Johann Christian Huber: “Der Einfluß der Süßstoffe Acesulfam-K und Steviosid auf die Sekretion gastrointestinaler Hormone beim Menschen”, Ulm, Univ., Diss., 1995)
[“L’effet des matières sucrantes acesulfam-K et stévioside sur la sécrétion des hormones gastrointestinales chez l’homme”, Ulm, Univ., Diss., 1995)
Le pouvoir sucrant des feuilles de stevia séchées équivaut à environ 15 à 30 fois celui de notre sucre. Celui de la stévioside à 100-200 fois plus sucré.
Stevia rebaudiana n’est pas seulement utilisée traditionnellement comme matière sucrante par les habitants de l’Amérique du Sud mais envahit véritablement depuis quelques décennies les pays industrialisés. Le plus gros consommateur de stévia est le Japon, où elle fut cultivée dès 1954. Quand, en 1969, le gouvernement japonais interdit la vente d’édulcorants synthétiques car nocifs pour la santé, la consommation de stevia augmente fortement et détient entre-temps une part du marché supérieure à 40%. On trouve aujourd’hui la stévia dans les plats cuisinés japonais, les fruits de mer marinés, les sucreries, les chewing-gum, la sauce de soja, et les boissons comme la version japonaise du Coca light.
De très nombreuses études scientifiques ont été faites sur la stevia . On a ainsi testé entre autres son effet sur le taux de glycémie, la pression sanguine et la fécondité. Selon un examen et une évaluation objectifs de cette multitude de données, nous pouvons actuellement considérer que la stevia est la matière sucrante sur terre la plus naturelle, la plus sûre et la plus saine.
Produits: stevia rebaudiana est commercialisée sous différentes formes:
*feuilles de stevia coupées et sous forme de poudre verte avec un léger goût de réglisse.
*le stévioside, composant de stevia rebaudiana libérée de la cellulose de la feuille, sous forme de poudre blanche cristalline, sans aucun arrière goût de réglisse et facile à diluer.
Quand on achète du stévioside, il faut savoir que certaines préparations contiennent un très fort pourcentage d’additifs pour un meilleur dosage. (Le nôtre n’en contient aucun, il est 100% pur).
Notez que le stévioside pur possède un pouvoir sucrant environ 200-300 fois plus élevé que celui de notre sucre alimentaire. Rien que 50g de stévioside équivalent à 12,5 kg de sucre!
– Quand vous utilisez du stévioside, goûtez tous les mets (également la pâte à gâteau), au lieu de convertir et de peser, car le pouvoir sucrant du stévioside/de la stevia dépend de nombreux facteurs tels que la température, le pH, la concentration et bien sûr de ce que vous voulez sucrer.
La stevia liquide, matière sucrante liquide de table, également pratique en voyage. Liquide clair ou légèrement vert. Souvent, 2 gouttes suffisent déjà pour sucrer une boisson.
Utilisation:
on peut ajouter des feuilles de stevia au thé ou à un mélange de thé. La stevia sucre quand on fait infuser les feuilles. Puis on les enlève à l’aide d’une passoire. On peut notamment améliorer ainsi le goût des thés santé (par ex. des diurétiques).
Chez de nombreux enfants en bas âge, les dents sont déjà attaquées par l’absorption permanente de thés sucrés et de jus. Il est étonnant de constater avec quelle facilité et quelle rapidité les enfants s’habituent au goût sucré de la stevia .
Pour les gâteaux, la pâtisserie et les entremets, on peut parfaitement utiliser le stévioside au goût neutre.
Dans toutes les recettes (livres de cuisine et de pâtisserie pour diabétiques) qui mentionnent un édulcorant, on peut remplacer celui-ci par du stéviodise. Étant donné que le sucre habituel est indispensable pour réussir le gâteau de Savoie, il faut malheureusement renoncer à la stevia dans ce cas-là. On peut confectionner des friandises ou sucreries telles que les desserts à base de fromage blanc, le pudding et même les “oursons en gomme gélifiée” à l’aide de stévioside.
La stevia est une alternative bienvenue, non seulement pour ceux d’entre nous qui veulent éviter le sucre, réduire leur embonpoint, ou qui se méfient des édulcorants synthétiques. La stevia peut redonner un peu de qualité de vie à tous ceux qui souffrent de diabète, de neurodermatite, d’intolérance hydrocarbonée et au sorbitol, ou de mucoviscidose.
La stevia /le stévioside n’ont pas été agréés par la commission scientifique des additifs alimentaires de l’UE comme denrée alimentaire (Novel-Food). Pour motif .. “que le niveau d’information actuel ne permet pas de garantir que ce produit est absolument inoffensif. Les analyses scientifiques existantes sont contradictoires et/ou leur application ne correspond pas à une norme actuellement en vigueur.”
Étant donné que les motifs exposés n’ont pas été élaborés sérieusement, il est à supposer que l’industrie des édulcorants et du sucre ont fait valoir leur influence, afin que la situation sur le marché telle qu’elle existe au Japon ne se renouvelle pas en Europe centrale.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Stevia bio antioxydant naturel puissant

ALIMENTATION

Patisseries et viennoiseries
La Rebaudiose A est employée dans la patisserie et la viennoiserie pour les personnes souffrant d’intolérances alimentaires liées au sucre ou souhaitant ne pas prendre des kilos superflus sans se priver.
Généralement, un tableau de correspondance est fourni aux professionnels qui désirent intégrer la Rebaudiose dans leurs patisserie.
BONBONS ET CHOCOLATERIE
Enfin les amateurs de chocolats et bonbons, petits et grands qui pour des raisons de santé devaient s’abstenir du bonheur épicurien pourront enfin apprécier les merveilles de nos chers confiseurs et glaciers.
Soulignons qu’une vertu de plus et non des moindres est que notre plante miracle ne crée pas de caries dentaires.
RESTAURATION
Il en est de même pour la restauration collective ou les contraintes liées aux allergies et régimes divers qui se transforment souvent en véritable casse-tête pour les personnels de la restauration.
Concernant les clients sujets à une incompatiblité à toute forme de sucre ajouté, soit pour des raisons de santé, de surcharge pondérale ou simplement soucieux de manger équilibré, la Rebaudiose A répond farfaitement à ces exigences avec en prime l’assurance de déguster des mets édulcorés à volonté sans nuire à la santé.
Contre les problèmes dentaires
Ce sont toujours nos chers indiens d’Amérique du Sud qui utilisaient la
Stevia afin de prévenir certaines affections comme la gengivite, le dépot de tartre, ou les caries.
Une action antiseptique et antibactérienne due à sa teneur en chlorophylle et vitamine C conférerait à la Stevia la capacité de lutter contre l’apparition des caries.Selon des chercheurs du group Purdue University Indiana, les Stéviosides créent un environnement hostile aux bactéries et qu’une solution acqueuse contenant des Stéviosides réduit les risques de caries de 70%.
Au Brésil et au Japon la Stevia est ajoutée aux dentifrices afin de prévenir la plaque dentaire et les caries.
Il est de plus en plus fréquent de trouver aussi bien des dentifrices, chewing-gum sans sucre ou bains de bouche contenant de la Stevia pour son action antiseptique.
Se soigner naturellement
Tous les produits naturels et biologiques peuvent améliorer la qualité de vie et le bien-être personnel sans forcemment recourir à la médecine traditionnelle. Toutefois, attention à ne pas s’auto-médicaliser et rester lucide et vigilant sur des symptômes même bénins.
Concernant la Stevia , il est recommandé aux sujets atteints de diabète ou d’hypoglycémie par exemple, de consulter un médecin afin d’ajuster les divers traitements en cours.
Toutefois, une utilisation de la Stevia au quotidien que ce soit dans le domaine alimentaire, cosmétique, infusions, contribue efficacement à conserver un corps jeune et rester en bonne santé.
LES BOISSONS
L’apport de sucre est souvent très présent dans les boissons, sirops, sodas, ou encore boissons énergisantes.
Cet édulcorant naturel issu de la plante Stevia Rebaudiana de plus en plus plébicité sera apprécié autant par les sportifs que par les personnes devant suivre un régime spécifique sans sucre ajouté.
A tous les fabricants de boissons désireux d’intégrer la Rebaudiose comme édulcorant naturel au sein de leurs produits, un tableau de correspondance devrait leur être délivré afin de respecter les dosages proportionnels aux édulcorants traditionnels et ainsi être en conformité avec les prescritions du décrêt du 26 Août 2009 relative entre autre à la DJA.

 


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Un nouvel édulcorant de table est autorisé depuis peu en France : la Stevia bio antioxydant naturel puissant. Le marché du sucre est en ébullition.

 

Une plante controversée débarque dans les cuisines françaises : la Stevia(stevia rebaudiana), un édulcorant naturel qui pourrait bientôt remplacer le sucre de canne et le sucre de betterave. Aussi appelé rébaudioside A, cet édulcorant a la capacité de sucrer 200 fois plus que le sucre classique et peut servir à la confection de pâtisseries, confiseries, boissons et autres.
Alors que la Stevia est consommée au Japon depuis plus de 30 ans, vendue sous forme de poudre blanche, cette alternative naturelle au sucre classique peine à s’installer en Europe, notamment en France.
Longtemps banni au motif que son innocuité n’était pas suffisamment prouvée, le rébaudioside A n’est autorisé sur le territoire français que depuis septembre 2009. La France a été le premier pays européen à l’autoriser, jusque-là en tant que simple complément alimentaire. Sa commercialisation sous forme d’édulcorant de table vient d’être légalisée dans un arrêté publié le 15 janvier au Journal officiel.
D’origine sud-américaine, c’est dans son feuillage que la Stevia synthétise des édulcorants naturels : des stéviosides, des stéviols et des rébaudiosides. Ces composés à fort pouvoir sucrant ne contiennent aucune calorie.
Un nouveau venu sur le marché du sucre
Mais les fabricants d’édulcorants de synthèse ne veulent pas voir s’implanter un concurrent, 100% naturel de surcroît.
Les géants de l’agroalimentaire ont donc pris les devants et verrouillé le marché : la société Mérisant, qui produit et commercialise Equal, Canderel et d’autres édulcorants dans le monde entier, détient plus du tiers du marché des édulcorants de table basses calories, estimé à un milliard et demi de dollars.
Mérisant s’est ainsi associé à Pepsi pour fabriquer des sucrettes (n.déposé) à base d’extraits de Stevia et conquérir le marché français.
La Stevia, l'édulcorant naturel qui menace l'aspartame

La Stevia, l’édulcorant naturel qui menace l’aspartame

La crainte des lobbies de l’aspartame
Dans une interview donnée à France Info en octobre 2009, Philippe Reiser, directeur scientifique du Centre d’études et de documentation du sucre (Cedus), démentait tout lobbying des fabricants pour limiter l’autorisation des extraits de Stevia:
« C’est nous donner beaucoup de crédit que de considérer qu’il y a eu une pression efficace qui aurait visé à empêcher l’autorisation d’un nouvel édulcorant. Je pense que c’est un compétiteur sérieux des édulcorants artificiels, de l’aspartame en particulier, mais pas du sucre classique. »
Coca Cola et Pepsi se sont pourtant empressés de déposer un brevet sur le rébaudioside A et de s’en servir en tant qu’édulcorant pour la fabrication de boissons qui devraient arriver la France cette année. Aux États-Unis, de nouvelles boissons à base de Stevia sont d’ailleurs déjà commercialisées, comme le Sprite Green de Coca Cola.
Au Japon, la Stevia occupe déjà 40% du marché des substituts du sucre. Une vraie menace que les lobbies de l’aspartame ont essayé d’enrayer en faisant pression sur la Commission européenne. La Stevia a été soupçonnée d’engendrer des troubles de la fertilité, mais l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a statué en 2008 et le rébaudioside A est officiellement blanchi de tout soupçon.
Edulcorant de luxe
Le 11 décembre 2009, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a émis un projet d’arrêté modifiant l’autorisation de septembre 2009 relatif à l’emploi du rébaudioside A comme additif alimentaire. Alors que ce composé serait thermiquement instable au-delà de 120°C, l’arrêté a malgré tout été publié en janvier.
En outre, il reste encore interdit de consommer les feuilles de la Stevia séchées et broyées comme le faisaient les Indiens Guarani pour adoucir leurs tisanes.
En tant qu’édulcorant, sa consommation n’induit pas de hausse de la glycémie et est par conséquent tolérée par les diabétiques. Un bémol : son prix, qui pourrait freiner son invasion. Il faut débourser 9,90 euros pour 50 grammes de poudre, ce qui le rend dix fois plus cher que l’aspartame. Malgré tout, la Steviapourrait remplacer d’ici cinq ans de 20 à 25% des édulcorants de synthèse.
Photos : un agriculteur paraguyen montre des feuilles de stévia, en juillet 2007 (Jorge Adorno/Reuters) ; un pot de Stevia en poudre (Akajos/Flickr).

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La stévia bio antioxydant naturel puissant: plante miracle ?

Carte d’identité :
Embranchement : Spermatophytes
Sous-embranchement : Angiospermes
Classe : Dicotylédones
Ordre : Asterales
Famille : Asterceae
Genre : Stevia
Espèce : Rebaudiana
Stevia Rebaudiana (Bert.) Bertoni
Mais qu’est ce que la stévia ?
Stevia Rebaudiana Bertoni, plus couramment appelée “stévia”, est une plante sud-américaine, encore méconnue en Europe – alors qu’elle a déjà conquis le Japon avec plus de 2000 tonnes de feuilles séchées consommées par an – dont l’histoire est singulière.
L’action prend place il y a un peu plus de cent ans, au Paraguay. Un botaniste du nom de Bertoni, originaire de Suisse, s’intéresse à cette plante dont il a entendu parler par des herboristes locaux.
Son premier constat : « un petit morceau de feuille est suffisant pour sucrer la bouche plus d’une heure »… Ce témoignage essentiel va mettre en émoi la communauté scientifique internationale pour plus d’un siècle, engendrant multiples publications et colloques internationaux.
Mais pourquoi un tel intérêt scientifique ?
stevia rebaudiana biologique plante culture conseil recette

stevia rebaudiana biologique plante

Une partie de la réponse tient dans l’affirmation «  sucrer la bouche plus d’une heure » de Bertoni ; en effet la stévia est reconnue par une grande majorité de scientifiques comme étant un édulcorant 200 à 300 fois plus sucrant que le sucre, totalement sain, sans aucun apport calorique et bien sûr 100% naturel.
Les recherches vont désormais au-delà de cette propriété gustative. Des vertus telles que le contrôle de l’appétit, l’amélioration de l’hygiène buccale ou nasale, la diminution de la pression sanguine, la régulation du taux de sucre dans le sang, la guérison accélérée de petites coupures ou bien le soin de la peau sont également avancées, élargissant considérablement l’impact qu’aura la stévia sur les produits alimentaires, cosmétiques ou pharmaceutiques de demain.
Fort de toutes ces découvertes, quelle est la position actuelle de la stévia dans le monde ?
D’un côté, de nombreux pays, dont le Japon en pionnier, se sont lancés dans l’industrialisation de la stévia. Elle fait désormais partie du paysage japonais, figurant dans les compositions de nombreux aliments tel que la sauce soja, les boissons énergisantes, les yaourts, le riz et le thé aromatisé, ou bien encore les savons, les bains de bouche, les lotions et crèmes pour le visage…
D’un autre côté, cette plante étant souvent considérée comme un nouvel aliment, notamment en Europe, elle doit prouver qu’elle n’est pas toxique pour pouvoir être consommée – à la différence de toutes les plantes qui nous entourent depuis des siècles et dont la sûreté a été admise depuis longtemps.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Stevia bio antioxydant naturel puissant

Plante de stévia rebaudiana

Plante de stévia rebaudiana

Stévia et autres édulcorants : lesquels choisir ?

Edulcorant : n.m. Substance d’origine naturelle ou de synthèse donnant une saveur sucrée.

Aspartame, stévia, sans sucre, light, etc. Vous ne savez plus vous y retrouver face aux annonces marketing des produits et aux nouveaux édulcorants ? A l’occasion de la mise sur le marché du dernier d’entre eux, la stévia, je vais vous donner mon point de vue sur les plus courants.

Les édulcorants de synthèse

Aspartame, acésulfame K, saccharine, etc. : issus de l’industrie chimique, ils font polémique depuis de nombreuses années, à commencer par le plus connu d’entre eux, l’apsartame, que l’on trouve dans tous les produits allégés (sodas, yaourts, etc.). Il est impossible de se faire une idée finale sur leurs effets éventuels, car chaque année des études contradictoires sont publiées, prouvant son non-dangerosité ou le déclarant cancérogène. Le doute le plus sérieux est sur sa neurotoxicité éventuelle, surtout lorsqu’il est chauffé. En résumé : autant appliquer le principe de précaution en évitant tous les édulcorants de synthèse, qui sont, je le rappelle, des produits fabriqués à 100% par l’industrie.

Les édulcorants naturels

Le miel : il a un indice glycémique moyen (suivant le type de fleur), mais possède des propriétés antioxydantes et antiseptiques très intéressantes. Une petite cuillère à café par jour est une bonne dose.
Le sirop d’agave : sève d’un petit cactus du Mexique, il a un IG bas (19) tout en donnant un goût sucré. Idéal pour les boissons chaudes aussi bien que les yaourts, il est l’un des édulcorants naturels les plus intéressants.
Le xylitol : Extrait de l’écorce d’un bouleau, il se présente sous la forme d’une poudre blanche et s’utilise plutôt dans les boissons chaudes ou les yaourts. Il peut poser des problèmes de digestion chez certaines personnes.
La stévia : le dernier arrivé en France, mais utilisé depuis des siècles en Amérique du Sud. Produite à partir des feuilles d’un petit arbuste que l’on trouve au Brésil et au Paraguay, elle possède un pouvoir sucrant 300 fois supérieur au sucre sans apport calorique. Introduite au Japon depuis les années 1970, on peu la trouver sous 2 formes : les feuilles simplement séchées et réduits en poudre verte, avec un goût légèrement amer, et un extrait de la plante, le Rebaudioside A, qui lui donne son pouvoir sucrant, et qui se vend sous forme de poudre blanche ou de dosettes. Les 2 se trouvent surtout en magasin bio. Attention : certaine marques (Pure Via par exemple), voulant surfer sur la vague du naturel, ont sorti des produits « à base de stévia », qui contiennent 90% de sucre d’alcool et de cellulose, et sont donc à fuir absolument.
Conclusion

Ne jamais consommer de produits « light », qui contiennent la plupart du temps de l’aspartame et qui incitent à manger plus en quantité.
Privilégiez le sirop d’agave et le miel, notamment pour remplacer le sucre dans les recettes de pâtisseries, et à la rigueur la stévia pour les boissons.
Quels qu’ils soient, n’abusez pas des édulcorants pour ne pas vous habiter constamment au goût sucré et réapprenez à apprécier les aliments pour leur saveur originale, et pour cela achetez des produits de qualité ! Essayez également d’assaisonner vos desserts avec des épices, comme la cannelle, riche en antioxydants.

Sources : www.naturacoach.com


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Cela fait près de quarante ans que les Japonais utilisent la stevia comme édulcorant naturel, depuis que les autorités nipponnes ont interdit l’emploi des additifs, comme l’aspartame, édulcorant chimique, aujourd’hui considéré comme cancérogène à forte dose.

Poudre de stevia rebaudiana

Poudre de stevia rebaudiana

Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps pour que la Food & Drug américaine d’abord (en 2008), les autorités sanitaires françaises ensuite, donnent leur aval ? La lutte contre l’obésité et le surpoids, véritable fléau qui touche 60 % des Américains, nécessitaient des mesures d’urgence. Longtemps, la stevia a été considérée aux Etats-Unis comme une plante abortive, alibi commode. Mais tout a fini par s’arranger lorsque Coca-Cola et Pepsi ont décidé, en 2008, de s’intéresser à ce produit.

Parions que, dans un avenir très proche, on trouvera cette plante dans la composition de boissons, de pâtisseries et de soupes, les publicitaires se chargeant de nous convaincre que l’industrie agroalimentaire veille sur notre santé ! Le suédois Real Stevia, l’un des distributeurs de l’édulcorant, estime que “d’ici cinq ans, la stevia représentera 25 % du marché mondial des édulcorants, qui se monte à 50 milliards de dollars”.

Les feuilles de la plante font l’objet d’une extraction par macération, qui donne une fine poudre blanche. C’est sous cette forme qu’elle sera commercialisée dans les prochaines semaines. Michel Rostang, le chef du restaurant du même nom (20, rue Rennequin, Paris-17e), spécialiste de la Chartreuse, a accepté de tester une petite quantité de stevia. “Sur la langue, la concentration donne une première sensation de froid, observe-t-il. Ensuite s’impose une douceur qui reste longtemps en bouche.” Il est clair pour Michel Rostang qu’il ne faut utiliser cette plante qu’après avoir étalonné son dosage, par exemple dans le cigare croustillant au tabac de La Havane, un dessert parmi les plus étonnants de sa carte.

Une nouvelle fois nous voici à la table de l’Amérique, des Indiens Guarani, une des rares populations sauvées du génocide. Imaginons que Colomb ait répandu la stevia après ses voyages. Aurait-on exploité la canne à sucre et connu l’esclavage ? Le diabète serait peut-être inconnu. Plus près de nous, André Malraux avait prophétisé cette découverte (Antimémoires, 1970) : “Le jardinier oublié avait fait planter des arbrisseaux pour que, des siècles plus tard, la psalmodie inconnue de la terre se fît entendre aux hommes.”


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Stevia bio antioxydant naturel puissant

Stevia rebaudiana (Bertoni) is a South American plant native to Paraguay that traditionally has
been used to sweeten beverages and make tea. The word “stevia” refers to the entire plant and its
components, only some of which are sweet. The sweet tasting components of the stevia plant are
called steviol glycosides. Steviol glycosides can be isolated and purified from the leaves of the stevia plant and
are now added to some foods, beverages and tabletop sweeteners in the U.S. and elsewhere. The process of
isolating the sweet tasting, steviol glycosides is similar to “steeping” tea leaves.
While the word “stevia” actually refers to the entire plant, for the purposes of this web site, the term “stevia sweeteners”
will be used to refer to steviol glycosides which are the sweet components isolated and purified from stevia leaves. For an
inventory of stevia sweeteners click here.
los edulcorantes de stevia, planta sudamericana para endulzar bebidas

Stevia rebaudiana (Bertoni) is a South American plant

Stevia Sweeteners Enliten® PureVia™ Rebaudioside A/Reb A Rebaudiside B Rebaudioside C
Rebaudioside D Rebiana Stevia Steviol Glycosides Stevioside Stevia Extract In The Raw™
Sun Crystals® Truvia™ stevia
Safety of Stevia Sweeteners/Steviol Glycosides
Studies clearly support the safety of stevia sweeteners. Further, clinical studies show that steviol
glycosides, meeting purity criteria established by the Joint FAO/WHO Expert Committee on Food
Additives (JECFA), have no effect on either blood pressure or blood glucose response, indicating
stevia sweeteners are safe for use by individuals with diabetes.
Recent studies, including human studies on safety, metabolism and intake, support the safety of
stevia sweeteners. JECFA has conducted a thorough scientific review of the existing scientific data on
steviol glycosides and concluded that they are safe for use in food and beverages. Based on the wealth
of published research, independent scientific experts in both the U.S. and globally have concluded
that stevia sweeteners are safe for people of all ages and populations and an Acceptable Daily Intake
(ADI) of four mg/kg body weight (expressed as steviol) has been established. The estimated intake
of steviol glycosides even among the highest consumers does not exceed the ADI. Food and Chemical
Toxicology published a special supplement on the topic of stevia sweetener safety in May 2008.
Metabolism
Based on studies conducted in the past several years, the Joint FAO/WHO Expert Committee
on Food Additives (JECFA) has concluded that stevia sweeteners are metabolized by a common
pathway. This begins in the gut where the steviol glycosides are broken down to steviol. Steviol
is excreted in the urine as steviol glucuronide. The metabolized components of steviol glycosides
essentially leave the body and there is no accumulation.
Regulatory Status
In December 2008, in response to Generally Recognized As Safe (GRAS) notifications submitted to the US Food
and Drug Administration (FDA), the FDA stated it has no questions regarding the conclusion of expert
panels that rebaudioside A is GRAS for use as a general purpose sweetener in foods and beverages, excluding
meat and poultry. Rebaudioside A is a stevia sweetener isolated and purified from the leaves of the stevia plant.
In June 2009, FDA stated it has no questions regarding the conclusion of an expert panel on the GRAS status of
another steviol glycoside extract with high rebaudioside A content for use as a tabletop sweetener. Similar GRAS
notifications are before FDA for other steviol glycoside extracts isolated and purified from Stevia rebaudiana.
In Europe, stevia is approved as a dietary supplement but not yet for use as a sweetener. The
European Food Safety Authority (EFSA) is currently conducting a safety assessment. In Canada,
stevia is sold as a natural health product. Stevia and steviol glycosides have a long history of use in
several countries, including Japan and Paraguay. Stevia sweeteners are approved for use in many
other countries, including Korea, Mexico, Taiwan, China, Russia, Australia, Argentina, New
Zealand, Colombia, Peru, Uruguay, Brazil and Malaysia.
Stevia Sweeteners
What are some common and trade names for stevia sweeteners?
Enliten®
PureVia™ Reb A Rebiana Stevioside Sun Crystals® Stevie
What is rebaudioside A?
Rebaudioside A is a sweet tasting steviol glycoside purified from the leaves of the stevia plant.
What is stevia?
Stevia is a plant of the Chrysanthemum family, the leaves of which have been used as a sweetener
in South America for hundreds of years. Extracts from the stevia leaf have been available as dietary
supplements in the U.S. since the mid-1990’s and many contain a mixture of both sweet and non-
sweet components of the stevia leaf.
What is the difference between stevia, rebaudioside A and steviol glycosides?
The term stevia typically refers to a crude preparation (powder or liquid) of dried stevia leaves. It
may contain a mixture of many substances, only some of which are sweet. Steviol glycosides can
be isolated and purified from the leaves of the stevia plant and can be used to sweeten foods and
beverages and used as tabletop sweeteners. Rebaudioside A is one of the steviol glycosides purified
from the leaf of the stevia plant. Other steviol glycosides include stevioside, rebaudiosides B, C, D, F,
steviolbioside, rubusoside, and dulcoside A.
Natural
What is natural?
Although there is no clear definition of “natural,” some consumers prefer ingredients derived from natural
sources that undergo minimal processing and that are not altered during production. New products with
natural claims such as stevia sweeteners give consumers more products from which to choose.
Rebaudioside A
Stevia
Stevia Extract In The Raw™
Truvia™
stevia
Are foods labeled “natural” better or more healthful?
Not necessarily. Since there is no clear definition or labeling requirement, the primary difference
between foods labeled “natural” and foods that do not bear this claim is preference.
Foods and Beverages with Stevia Sweeteners
In what types of foods are stevia sweeteners used?
Stevia sweeteners can be used in beverages and foods such as desserts, sauces, yogurt, pickled foods,
breads and confections.
Weight Control and a Healthful Lifestyle
How many calories do stevia sweeteners contain?
Steviol glycosides have zero calories. Stevia-based tabletop sweeteners can have zero or minimal calories
per serving, depending upon the other food ingredients with which they are combined. For example, some stevia
sweeteners may be mixed with sugar as a bulking agent and these stevia sweeteners will contain some calories.
How are stevia sweeteners helpful in weight control?
With zero calories, stevia sweeteners can help reduce or replace calories in foods and beverages and offer low and
no calorie alternatives for people looking to lose and control weight. Consuming beverages and foods with
stevia sweeteners as part of a healthful diet and lifestyle, including regular physical activity, can assist with weight
control and weight loss.
Metabolism
How are stevia sweeteners metabolized?
Based on studies conducted in the past several years, the Joint FAO/WHO Expert Committee
on Food Additives (JECFA) has concluded that stevia sweeteners are metabolized by a common
pathway. This begins in the gut where the steviol glycosides are broken down to steviol. Steviol is
excreted in the urine as steviol glucuronide and the metabolized components of steviol glycosides
essentially leave the body and there is no accumulation.
Safety and Dietary Intake
What is Generally Recognized As Safe (GRAS) status?
In order for a new food or beverage ingredient to enter the U.S. food supply, the ingredient must either be a
Food and Drug Administration (FDA) approved food additive or GRAS. The quality and quantity of scientific
evidence required for a substance to achieve GRAS status are the same as for FDA food additive approval.
For GRAS, however, there is a general knowledge requirement and acceptance of that knowledge by
qualified scientists. Publication in a peer reviewed scientific journal is the mechanism normally used to
establish that the necessary scientific information is generally available.
stevia
5
How has the safety of stevia sweeteners been
established?
Studies of stevia sweeteners clearly support the safety of these ingredients. Further, clinical studies show that
stevia sweeteners meeting purity criteria established by JECFA have no effect on either blood pressure or blood
glucose response, indicating stevia sweeteners are safe for use by persons with diabetes. In December 2008, the
US Food and Drug Administration (FDA) stated it has no questions regarding the conclusion of expert panels
that rebaudioside A is Generally Recognized As Safe (GRAS) for use as a general purpose sweetener. To date,
FDA has stated that it has no questions in response to three separate stevia sweetener GRAS notifications.
What is the Acceptable Daily Intake (ADI)?
The Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives (JECFA) defines Acceptable Daily
Intake (ADI) as “An estimate of the amount of a substance in food or drinking water, expressed on
a body-weight basis, that can be ingested daily over a lifetime without appreciable risk (standard
human = 60 kg). The ADI is listed in units of mg [milligram] per kg [kilogram] of body weight.”
Consuming more than the ADI does not mean an effect will occur because the ADI includes a wide
margin of safety above what is deemed the “No Observed Effect Level.” JECFA has assigned an ADI
of four mg/kg bw for steviol glycosides, expressed as steviol.
How are stevia sweeteners useful for people with diabetes? Research has shown that stevia
sweeteners do not affect blood glucose levels or interfere with insulin. With zero calories, stevia
sweeteners offer people with diabetes greater variety and flexibility in budgeting total calorie intake
and assisting with weight management.
Are there any known allergies to stevia sweeteners? There are no known allergies to stevia sweeteners.
Cooking and Baking
Can stevia sweeteners be used in cooking and baking? Stevia sweeteners provide an excellent
alternative when sweetening foods such as cereal, yogurt and fruit. Some recipes allow for cooking
and baking with these sweeteners, however appropriate usage levels vary according to the stevia
sweetener that is used. For best results, follow the directions outlined by the manufacturer.
Living Naturally Section
Stevia rebaudiana is a South American plant, native to Paraguay that has long been used to
sweeten beverages and make tea. The term stevia typically refers to sweeteners made from a crude
preparation (powder or liquid) of dried stevia leaves. These preparations may contain a mixture of
many substances, only some of which are sweet. While the word “stevia” refers to the entire plant,
only some of the components of the stevia leaf are sweet. These sweet components are called steviol
glycosides. Stevia is grown and harvested in many countries around the world, predominantly in
China and Brazil.
Stevia sweeteners are also ingredients in many products, such as ice cream, bread and soft drinks,
throughout Asia and South America. In the US, stevia sweeteners are primarily found in tabletop
products and reduced calorie beverages. Heightened regard for caloric consumption and increased
demand from consumers for a greater variety of low calorie products has provided an impetus to
incorporate stevia sweeteners into foods and beverages.
stevia
Steviol Glycosides
Steviol glycosides are found in the leaves of the stevia plant and each has a particular taste profile
and sweetness intensity. Steviol glycosides can be isolated from the leaves of the stevia plant. The
process of isolating the sweet tasting steviol glycosides from the leaves of the stevia plant is similar
to “steeping” tea leaves. Steviol glycosides are approved for use in countries such as Australia,
Brazil, China, Japan, Korea, New Zealand and Paraguay. In the U.S., steviol glycosides with high
rebaudioside content are Generally Recognized As Safe (GRAS) for use as a tabletop sweetener.
Rebaudioside A
Rebaudioside A is one of the many steviol glycosides in stevia leaves that provide sweetness. In the
US, rebaudioside A is Generally Recognized As Safe (GRAS) for use as a general purpose sweetener
and may be used in foods and beverages, excluding meat and poultry products. Rebaudioside A is
approximately 250 to 300 times sweeter than sucrose.
Components of stevia sweeteners contain zero calories, which mean these sweeteners may sweeten
food and beverages resulting in fewer calories. Further, research has shown that stevia sweeteners
do not contribute calories or carbohydrates to the diet and do
not affect blood glucose or insulin response, which allows people with
diabetes to consume a greater variety of foods and comply with a healthful
meal plan. Stevia sweeteners are an excellent alternative for use in foods
and beverages such as diet beverages.
The sweet components in stevia sweeteners are naturally occurring
which may further benefit consumers who prefer foods and beverages they
perceive as natural.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
stevia
甜叶菊(Stevia rebaudiana,又名Bertoni)是南美洲巴拉圭的原生植物,长久
以来用于饮料加甜和制茶。“甜叶菊
(Stevia)”一词系指整株植物及其成分,
不过甜叶菊中只有一部分是甜的。甜叶
菊植物中有甜味的成分叫做甜菊醇糖苷
(steviol glycosides)。甜菊醇糖苷可
从甜叶菊植物的叶子中被提取和纯化,现
如今在美国及其他地区常被用作一些食品
和饮料的添加剂和佐餐甜味剂。提取甜菊
醇糖苷的过程与浸渍茶叶的方式很相似。
由于“甜叶菊”一词实际上是指整株植
物,所以本网站使用“甜叶菊甜味剂”来
表示甜菊醇糖苷,即从甜叶菊叶子提取并
纯化的甜味成分(甜菊糖)。这里列出了
一些甜叶菊甜味剂产品。
甜叶菊甜味剂
甜叶菊(Stevia rebaudiana,又名Bertoni)是南美洲巴拉圭的原生植物,长久 以来用于饮料加甜和制茶

甜叶菊(Stevia rebaudiana,又名Bertoni)是南美洲巴拉圭的原生植物,长久 以来用于饮料加甜和制茶

Enliten®
PureVia™, Rebaudioside A/Reb A Rebaudiside B Rebaudioside C Rebaudioside D Rebiana Stevia Steviol Glycosides
Stevioside Stevia Extract In The Raw™ Sun Crystals® Truvia™ stevia Steviaë
2
甜叶菊甜味剂/甜菊醇糖苷的安全性
各项研究均明确支持甜叶菊甜味剂的安全性。2008年12月,美国食品与药品管理局表
示,对于专家小组得出的结论,即A型甜菊糖苷被用作一般甜味剂是普遍公认安全(GRAS)
的,FDA没有疑问。到目前为止,FDA表示对于三套分开的甜叶菊甜味剂的GRAD告知材
料,FDA没有疑问。
新的食品或饮料成分若要进入美国食品供应链,
该成分要么必须是一种美国食品与药品管理局
(FDA)批准的食品添加物,要么必须是普遍公认
安全的(GRAS)。某项物质要达到GRAS等级所需
要的科学证据的质量和数量与得到FDA食品添加
物批准所需的相同。但是对于GRAS,有一项对知
识的常规要求,而该知识需要由具有资质的科学
家们认可,一般采用在同行评审的科学杂志发表
文章,来表明可以常规取得所要求的这项科学信
息。
最近的研究,包括对人体安全、新陈代谢和摄取
的研究,都支持甜叶菊甜味剂作为代糖的安全
性。JECFA 对有关甜菊醇糖苷的现有科学数据进行了彻底的科学审查,并下结论表示将甜
菊醇糖苷用于食品和饮料很安全。根据大量已公布的研究结果,美国及全球各地的独立
科学专家得出结论,认为不分年龄和族群,所有人都可以安全使用甜叶菊甜味剂,并确
立了可接受的日摄取量(ADI)为每公斤体重4毫克(4 mg/kg body weight)(以甜菊醇表
示)。摄取超过ADI的量并不意味着会发生效应,因为ADI纳入的安全性范围很广,超出了
被视为“无明显作用水平”(No Observed Effect Level)的程度。即使是甜菊醇糖苷
摄取量最高的消费者,其估计摄取量也不会超出ADI。《食品与化学毒理学》(Food and
Chemical Toxicology)在2008年5月以甜叶菊甜味剂的安全性为主题发行了一份特别增
刊。
此外,临床研究也表明,符合联合国粮农组织/世界卫生组织食品添加剂联合专家委员会
(JECFA)制定的纯度标准的甜菊醇糖苷对血压或血糖反应均没有影响,这说明糖尿病人使
用甜叶菊甜味剂也很安全。甜叶菊的热量为零,为有糖尿病的人在预算热量总摄入时提供
了更多选择和灵活性,并协助体重管理。
作为代糖的甜叶菊的另一个益处:对于甜叶菊甜味剂没有已知的过敏。
代谢
根据过去几年的研究,联合国粮农组织/世界卫生组织食品添加剂联合专家委员会(JECFA)
断定甜叶菊甜味剂通过一般途径代谢。代谢从肠胃开始,甜菊醇糖苷在这里被分解为甜菊
醇。甜菊醇以甜菊醇葡萄糖醛酸苷通过尿液被排出体外。甜菊醇糖苷的代谢成分基本上完
全排出体外,不会在体内积累。
监管状况
2008年12月,针对提交到美国食品与药品管理局(FDA)的“普遍公认安全”等级的告知材
料,FDA在回复中表示,对于专家小组得出的结论(即A型甜菊糖苷用作食品和饮料中的一
般甜味剂是普遍公认安全(GRAS)的,肉和禽肉除外),FDA没有疑问。A型甜菊糖苷是一种
从甜叶菊植物的叶子中提取和纯化的甜叶菊甜味剂。
2009年6月,FDA表示,对于专家小组将另一种含有高浓度A型甜菊糖苷的甜菊醇糖苷萃取
物用作佐餐甜味剂确认为GRAS等级,FDA没有疑问。点击这里查看关于FDA支持一些甜菊醇
stevia
糖苷的更多信息。对于从甜叶菊提取和纯化的其他甜菊醇糖苷萃取物,FDA已收到类似的
GRAS告知材料。
在欧洲,甜叶菊被核准为膳食补充剂,但尚未取得用作甜味剂的核准。欧盟食品安全局
(European Food Safety Authority, EFSA)目前正在进行安全评估。在加拿大,甜叶菊作
为天然健康产品销售。甜叶菊和甜菊醇糖苷在几个国家有着悠久的使用历史,包括日本和
巴拉圭。甜叶菊甜味剂在许多其他国家/地区也获准使用,包括韩国、墨西哥、台湾、中
国、俄罗斯、澳大利亚、阿根廷、新西兰、哥伦比亚、秘鲁、乌拉圭、巴西和马来西亚。
参考文献:
3
甜叶菊甜味剂
甜叶菊甜味剂的一些常见名称和商品名有哪些?
Enliten® PureVia™ Reb A Rebiana Stevioside Sun Crystals®
A型甜菊糖苷是什么?
A型甜菊糖苷是从甜叶菊植物的叶子纯化的、带甜味的甜菊醇糖苷。
甜叶菊是什么?
甜叶菊是菊科植物,其叶子在南美洲被用作甜味剂已有数百年之久。自20世纪90年代中期
以来,甜叶菊叶子的萃取物在美国一直被用作膳食补充品,其中许多含有甜叶菊叶子中甜
味成分和不甜成分的混合物。
甜菊糖、A型甜菊糖苷和甜菊醇糖苷的差别是什么?
甜菊糖一词通常指甜叶菊干叶的粗提物(粉末或
液体),其中可能含有许多物质的混合物,但是
其中仅有一些成分带有甜味。甜菊醇糖苷可从
甜叶菊植物的叶子分离并纯化,可用作代糖,
使食品和饮料变甜,还可用作佐餐甜味剂。A
型甜菊糖苷是从甜叶菊植物的叶子中纯化的甜
菊醇糖苷中的一种。其他甜菊醇糖苷包括甜菊
苷、B、C、D、F型甜菊糖苷、甜菊双糖苷、甜茶苷,以及A型杜尔克苷。
Rebaudioside A Stevia Stevia Extract In The Raw™ Truvia™ stevia
天然
天然是什么?
虽然对于“天然”没有很明确的定义,但有些消费者喜欢那些加工程度最小和生产过程中
没有发生变化的来自天然源的成分。标榜“天然”的新产品,如甜叶菊甜味剂,让消费者
可选择的产品种类变得更多。
标识为“天然”的食品是否更好或更健康?
不一定。因为没有明确的定义或标识要求,因此贴有“天然”标识的食品和未贴该标识的
食品之间主要的差别在于个人喜好。
含有甜叶菊甜味剂的食品与饮料
甜叶菊甜味剂用于哪些类型的食品?
甜叶菊甜味剂可用作食品的代糖,如甜点、酱
汁、酸奶酪、腌制食品、面包和糖果。
体重控制和健康的生活方式
甜叶菊甜味剂含有多少热量?
甜菊醇糖苷含有零卡路里。以甜叶菊为主要成分
的佐餐甜味剂每一份含有零卡路里或卡路里含量
极低,视与其配合的其他食品成分而定。例如,
有些甜叶菊甜味剂可能与糖混合,后者当作填充剂使用,这类甜叶菊甜味剂会含有少量卡
路里。
甜叶菊甜味剂如何帮助控制体重?
甜叶菊甜味剂作为零卡路里的代糖,能够协助降低或取代食品和饮料中的卡路里,向想要减
重和控制体重的人提供低(零)热量的替代品可供选择。摄取含有甜叶菊甜味剂的饮料和食
品是健康膳食与健康生活方式的一部分,包括常规的运动,能够帮助体重控制和减重。
4
代谢
甜叶菊甜味剂如何在人体内代谢?
根据过去几年的研究,联合国粮农组织/世界卫生组织食品添加剂联合专家委员会(JECFA)
断定甜叶菊甜味剂通过一般途径代谢。代谢从肠胃开始,甜菊醇糖苷在这里被分解为甜菊
醇。甜菊醇以甜菊醇葡萄糖醛酸苷通过尿液被排出体外,甜菊醇糖苷的代谢成分基本上完
全排出体外,不会在体内积累。
安全性及膳食摄入量
“普遍公认安全(GRAS)”等级是什么?
新的食品或饮料成分若要进入美国食品供应链,该成分要么必须是美国食品与药品管理
局(FDA)批准的食品添加物,要么必须是普遍公认安全的(GRAS)。某项物质要达到GRAS
等级所需要的科学证据的质量和数量与得到FDA食品添加物批准所需的相同。但是对于
GRAS,有一项对知识的常规要求,而该知识需要由具有资质的科学家们认可,一般采用在
stevia
同行评审的科学杂志发表文章,来表明可以常规
取得所要求的这项科学信息。
甜叶菊甜味剂的安全性是如何确定的?
对甜叶菊甜味剂的研究明确支持这些成分的安全
性。此外,临床研究表明,符合JECFA制定的纯
度标准的甜叶菊甜味剂对血压或血糖反应都没有
影响,表明糖尿病人使用甜叶菊甜味剂也很安
全。2008年12月,美国食品与药品管理局(FDA)表
示,对于专家小组得出的结论,即A型甜菊糖苷被
用作一般甜味剂是普遍公认安全(GRAS)的,FDA没
有疑问。到目前为止,FDA表示对于三套分开的甜
叶菊甜味剂的GRAD告知材料,FDA没有疑问。
5
可接受的日攝取量(ADI)是什么?
联合国粮农组织/世界卫生组织食品添加剂联合专家委员会(JECFA)对“可接受的日摄取量
(ADI)”的定义为:以体重为基础(标准体重=60公斤),一个人可以一辈子每天从食品或
饮水中摄取某物质的量而没有可感知的风险。ADI的单位是:毫克/公斤体重(mg/kg of
body weight)。”摄取超过ADI的量并不意味着会发生效应,因为ADI纳入的安全性范围
很广,超出了被视为“无明显作用水平”(No Observed Effect Level)的程度。JECFA
指定了甜菊醇糖苷的ADI为4 mg/kg(体重),以甜菊醇表示。
甜叶菊甜味剂对糖尿病人有何帮助?
研究表明,甜叶菊甜味剂不会影响血糖浓度或干扰胰岛素。甜叶菊甜味剂的热量为零,为
糖尿病人在预算热量总摄入时提供了更多选择和灵活性,并协助体重管理。
对于甜叶菊甜味剂是否存在任何已知的过敏?
对于甜叶菊甜味剂没有任何已知的过敏。
烹饪与烘焙
甜叶菊甜味剂是否可用于烹饪和烘焙?
当用来使麦片、酸奶酪和水果等变甜时,甜叶菊甜味剂是绝佳的替代品和代糖。有些食谱
可以使用这些甜味剂烹饪和烘烤,但是采用的甜叶菊甜味剂的种类不同,适用量亦有差
别。要得到最好的效果,应遵循制造商的使用说明。
天然生活
甜叶菊(Stevia rebaudiana)是南美洲巴拉圭的原生植物,长久以来用于饮料加甜和制
茶。甜叶菊/甜菊糖(stevia)一词通常指由甜叶菊干叶粗提物(粉末或液体)制成的甜
味剂。这些甜味剂可能含有许多物质的混合物,但是只有一部分是甜的。虽然“甜叶菊
(Stevia)”一词指整个植物及其成分,不过只有甜叶菊叶片的一些部分是甜的。这些甜味
成分被称为甜菊醇糖苷。世界各地有许多国家种植和收割甜叶菊,主要的产地在中国和巴
西。
甜叶菊甜味剂也是亚洲和南美洲各地许多产品的成分之一,例如冰淇淋、面包和饮料。在
美国,甜叶菊甜味剂作为代糖,主要常见于佐餐产品和低热量饮料中。消费者对摄取热量
的关注度的提高以及对更多种类低热量产品的需求的增长,成为推动甜叶菊甜味剂用于食
品与饮料的动力。
stevia
甜菊醇糖苷
甜菊醇糖苷存在于甜叶菊植物的叶片中,每一种糖苷都有其独特的味道和甜度。甜菊醇糖
苷可从甜叶菊植物的叶片中提取。从甜叶菊植物的叶片中提取含甜味的甜菊醇糖苷的过程
与浸渍茶叶的方式很相似。批准使用甜菊醇糖苷的国家包括澳大利亚、巴西、中国、日
本、韩国、新西兰和巴拉圭。在美国,含有大量甜叶菊苷(rebaudioside)的甜菊醇糖苷用
于佐餐甜味剂被普遍公认为安全(GRAS)。
A型甜菊糖苷
A型甜菊糖苷是甜叶菊叶子中带有
甜味的许多甜菊醇糖苷之一。在美
国,A型甜菊糖苷用作一般甜味剂
是普遍公认安全的,可被用于食
品和饮料中,肉类和家禽产品除
外。A型甜菊糖苷大约比蔗糖甜250
到300倍。
甜叶菊甜味剂的成分含有零热量,
这表示这些甜味剂可以使食品和饮
料变甜,并能降低热量。此外,研
究表明甜叶菊甜味剂既不会增加膳
食的热量或碳水化合物,也不会影响血糖或胰岛素反应,因此能够让糖尿病人也能摄食种
类更多的食品,并遵循健康的餐饮计划。甜叶菊甜味剂是一种极好的替代品,可用于各种
食品和饮料,如低糖饮料。甜叶菊甜味剂中的甜味成分是天然生成的,因此对被他们视为
天然的食品和饮料情有独钟的消费者而言,更能满足他们的需要。

stevia
甜叶菊(Stevia rebaudiana,又名Bertoni)是南美洲巴拉圭的原生植物,长久以来用于饮料加甜和制茶。“甜叶菊(Stevia)”一词系指整株植物及其成分,不过甜叶菊中只有一部分是甜的。甜叶菊植物中有甜味的成分叫做甜菊醇糖苷(steviol glycosides)。甜菊醇糖苷可从甜叶菊植物的叶子中被提取和纯化,现如今在美国及其他地区常被用作一些食品和饮料的添加剂和佐餐甜味剂。提取甜菊醇糖苷的过程与浸渍茶叶的方式很相似。
由于“甜叶菊”一词实际上是指整株植物,所以本网站使用“甜叶菊甜味剂”来表示甜菊醇糖苷,即从甜叶菊叶子提取并纯化的甜味成分(甜菊糖)。这里列出了一些甜叶菊甜味剂产品。
甜叶菊甜味剂
Enliten®
PureVia™, Rebaudioside A/Reb A Rebaudiside B Rebaudioside C Rebaudioside D Rebiana Stevia Steviol Glycosides
Stevioside Stevia Extract In The Raw™ Sun Crystals® Truvia™ stevia Steviaë
2
甜叶菊甜味剂/甜菊醇糖苷的安全性
各项研究均明确支持甜叶菊甜味剂的安全性。2008年12月,美国食品与药品管理局表示,对于专家小组得出的结论,即A型甜菊糖苷被用作一般甜味剂是普遍公认安全(GRAS)的,FDA没有疑问。到目前为止,FDA表示对于三套分开的甜叶菊甜味剂的GRAD告知材料,FDA没有疑问。
新的食品或饮料成分若要进入美国食品供应链,该成分要么必须是一种美国食品与药品管理局(FDA)批准的食品添加物,要么必须是普遍公认安全的(GRAS)。某项物质要达到GRAS等级所需要的科学证据的质量和数量与得到FDA食品添加物批准所需的相同。但是对于GRAS,有一项对知识的常规要求,而该知识需要由具有资质的科学家们认可,一般采用在同行评审的科学杂志发表文章,来表明可以常规取得所要求的这项科学信息。
最近的研究,包括对人体安全、新陈代谢和摄取的研究,都支持甜叶菊甜味剂作为代糖的安全性。JECFA 对有关甜菊醇糖苷的现有科学数据进行了彻底的科学审查,并下结论表示将甜菊醇糖苷用于食品和饮料很安全。根据大量已公布的研究结果,美国及全球各地的独立科学专家得出结论,认为不分年龄和族群,所有人都可以安全使用甜叶菊甜味剂,并确立了可接受的日摄取量(ADI)为每公斤体重4毫克(4 mg/kg body weight)(以甜菊醇表示)。摄取超过ADI的量并不意味着会发生效应,因为ADI纳入的安全性范围很广,超出了被视为“无明显作用水平”(No Observed Effect Level)的程度。即使是甜菊醇糖苷摄取量最高的消费者,其估计摄取量也不会超出ADI。《食品与化学毒理学》(Food andChemical Toxicology)在2008年5月以甜叶菊甜味剂的安全性为主题发行了一份特别增刊。
此外,临床研究也表明,符合联合国粮农组织/世界卫生组织食品添加剂联合专家委员会(JECFA)制定的纯度标准的甜菊醇糖苷对血压或血糖反应均没有影响,这说明糖尿病人使用甜叶菊甜味剂也很安全。甜叶菊的热量为零,为有糖尿病的人在预算热量总摄入时提供了更多选择和灵活性,并协助体重管理。
作为代糖的甜叶菊的另一个益处:对于甜叶菊甜味剂没有已知的过敏。
代谢
根据过去几年的研究,联合国粮农组织/世界卫生组织食品添加剂联合专家委员会(JECFA)断定甜叶菊甜味剂通过一般途径代谢。代谢从肠胃开始,甜菊醇糖苷在这里被分解为甜菊醇。甜菊醇以甜菊醇葡萄糖醛酸苷通过尿液被排出体外。甜菊醇糖苷的代谢成分基本上完全排出体外,不会在体内积累。
监管状况
2008年12月,针对提交到美国食品与药品管理局(FDA)的“普遍公认安全”等级的告知材料,FDA在回复中表示,对于专家小组得出的结论(即A型甜菊糖苷用作食品和饮料中的一般甜味剂是普遍公认安全(GRAS)的,肉和禽肉除外),FDA没有疑问。A型甜菊糖苷是一种从甜叶菊植物的叶子中提取和纯化的甜叶菊甜味剂。
2009年6月,FDA表示,对于专家小组将另一种含有高浓度A型甜菊糖苷的甜菊醇糖苷萃取物用作佐餐甜味剂确认为GRAS等级,FDA没有疑问。点击这里查看关于FDA支持一些甜菊醇
stevia
糖苷的更多信息。对于从甜叶菊提取和纯化的其他甜菊醇糖苷萃取物,FDA已收到类似的GRAS告知材料。
在欧洲,甜叶菊被核准为膳食补充剂,但尚未取得用作甜味剂的核准。欧盟食品安全局(European Food Safety Authority, EFSA)目前正在进行安全评估。在加拿大,甜叶菊作为天然健康产品销售。甜叶菊和甜菊醇糖苷在几个国家有着悠久的使用历史,包括日本和巴拉圭。甜叶菊甜味剂在许多其他国家/地区也获准使用,包括韩国、墨西哥、台湾、中国、俄罗斯、澳大利亚、阿根廷、新西兰、哥伦比亚、秘鲁、乌拉圭、巴西和马来西亚。
参考文献:
3
甜叶菊甜味剂
甜叶菊甜味剂的一些常见名称和商品名有哪些?Enliten® PureVia™ Reb A Rebiana Stevioside Sun Crystals®
A型甜菊糖苷是什么?
A型甜菊糖苷是从甜叶菊植物的叶子纯化的、带甜味的甜菊醇糖苷。
甜叶菊是什么?
甜叶菊是菊科植物,其叶子在南美洲被用作甜味剂已有数百年之久。自20世纪90年代中期以来,甜叶菊叶子的萃取物在美国一直被用作膳食补充品,其中许多含有甜叶菊叶子中甜味成分和不甜成分的混合物。
甜菊糖、A型甜菊糖苷和甜菊醇糖苷的差别是什么?
甜菊糖一词通常指甜叶菊干叶的粗提物(粉末或液体),其中可能含有许多物质的混合物,但是其中仅有一些成分带有甜味。甜菊醇糖苷可从甜叶菊植物的叶子分离并纯化,可用作代糖,使食品和饮料变甜,还可用作佐餐甜味剂。A型甜菊糖苷是从甜叶菊植物的叶子中纯化的甜菊醇糖苷中的一种。其他甜菊醇糖苷包括甜菊苷、B、C、D、F型甜菊糖苷、甜菊双糖苷、甜茶苷,以及A型杜尔克苷。
Rebaudioside A Stevia Stevia Extract In The Raw™ Truvia™ stevia
天然
天然是什么?
虽然对于“天然”没有很明确的定义,但有些消费者喜欢那些加工程度最小和生产过程中没有发生变化的来自天然源的成分。标榜“天然”的新产品,如甜叶菊甜味剂,让消费者可选择的产品种类变得更多。
标识为“天然”的食品是否更好或更健康?
不一定。因为没有明确的定义或标识要求,因此贴有“天然”标识的食品和未贴该标识的食品之间主要的差别在于个人喜好。
含有甜叶菊甜味剂的食品与饮料
甜叶菊甜味剂用于哪些类型的食品?
甜叶菊甜味剂可用作食品的代糖,如甜点、酱汁、酸奶酪、腌制食品、面包和糖果。
体重控制和健康的生活方式
甜叶菊甜味剂含有多少热量?
甜菊醇糖苷含有零卡路里。以甜叶菊为主要成分的佐餐甜味剂每一份含有零卡路里或卡路里含量极低,视与其配合的其他食品成分而定。例如,有些甜叶菊甜味剂可能与糖混合,后者当作填充剂使用,这类甜叶菊甜味剂会含有少量卡路里。
甜叶菊甜味剂如何帮助控制体重?
甜叶菊甜味剂作为零卡路里的代糖,能够协助降低或取代食品和饮料中的卡路里,向想要减重和控制体重的人提供低(零)热量的替代品可供选择。摄取含有甜叶菊甜味剂的饮料和食品是健康膳食与健康生活方式的一部分,包括常规的运动,能够帮助体重控制和减重。
4
代谢
甜叶菊甜味剂如何在人体内代谢?
根据过去几年的研究,联合国粮农组织/世界卫生组织食品添加剂联合专家委员会(JECFA)断定甜叶菊甜味剂通过一般途径代谢。代谢从肠胃开始,甜菊醇糖苷在这里被分解为甜菊醇。甜菊醇以甜菊醇葡萄糖醛酸苷通过尿液被排出体外,甜菊醇糖苷的代谢成分基本上完全排出体外,不会在体内积累。
安全性及膳食摄入量
“普遍公认安全(GRAS)”等级是什么?
新的食品或饮料成分若要进入美国食品供应链,该成分要么必须是美国食品与药品管理局(FDA)批准的食品添加物,要么必须是普遍公认安全的(GRAS)。某项物质要达到GRAS等级所需要的科学证据的质量和数量与得到FDA食品添加物批准所需的相同。但是对于GRAS,有一项对知识的常规要求,而该知识需要由具有资质的科学家们认可,一般采用在
stevia
同行评审的科学杂志发表文章,来表明可以常规取得所要求的这项科学信息。
甜叶菊甜味剂的安全性是如何确定的?
对甜叶菊甜味剂的研究明确支持这些成分的安全性。此外,临床研究表明,符合JECFA制定的纯度标准的甜叶菊甜味剂对血压或血糖反应都没有影响,表明糖尿病人使用甜叶菊甜味剂也很安全。2008年12月,美国食品与药品管理局(FDA)表示,对于专家小组得出的结论,即A型甜菊糖苷被用作一般甜味剂是普遍公认安全(GRAS)的,FDA没有疑问。到目前为止,FDA表示对于三套分开的甜叶菊甜味剂的GRAD告知材料,FDA没有疑问。
5
可接受的日攝取量(ADI)是什么?
联合国粮农组织/世界卫生组织食品添加剂联合专家委员会(JECFA)对“可接受的日摄取量(ADI)”的定义为:以体重为基础(标准体重=60公斤),一个人可以一辈子每天从食品或饮水中摄取某物质的量而没有可感知的风险。ADI的单位是:毫克/公斤体重(mg/kg ofbody weight)。”摄取超过ADI的量并不意味着会发生效应,因为ADI纳入的安全性范围很广,超出了被视为“无明显作用水平”(No Observed Effect Level)的程度。JECFA指定了甜菊醇糖苷的ADI为4 mg/kg(体重),以甜菊醇表示。
甜叶菊甜味剂对糖尿病人有何帮助?
研究表明,甜叶菊甜味剂不会影响血糖浓度或干扰胰岛素。甜叶菊甜味剂的热量为零,为糖尿病人在预算热量总摄入时提供了更多选择和灵活性,并协助体重管理。
对于甜叶菊甜味剂是否存在任何已知的过敏?
对于甜叶菊甜味剂没有任何已知的过敏。
烹饪与烘焙
甜叶菊甜味剂是否可用于烹饪和烘焙?
当用来使麦片、酸奶酪和水果等变甜时,甜叶菊甜味剂是绝佳的替代品和代糖。有些食谱可以使用这些甜味剂烹饪和烘烤,但是采用的甜叶菊甜味剂的种类不同,适用量亦有差别。要得到最好的效果,应遵循制造商的使用说明。
天然生活
甜叶菊(Stevia rebaudiana)是南美洲巴拉圭的原生植物,长久以来用于饮料加甜和制茶。甜叶菊/甜菊糖(stevia)一词通常指由甜叶菊干叶粗提物(粉末或液体)制成的甜味剂。这些甜味剂可能含有许多物质的混合物,但是只有一部分是甜的。虽然“甜叶菊(Stevia)”一词指整个植物及其成分,不过只有甜叶菊叶片的一些部分是甜的。这些甜味成分被称为甜菊醇糖苷。世界各地有许多国家种植和收割甜叶菊,主要的产地在中国和巴西。
甜叶菊甜味剂也是亚洲和南美洲各地许多产品的成分之一,例如冰淇淋、面包和饮料。在美国,甜叶菊甜味剂作为代糖,主要常见于佐餐产品和低热量饮料中。消费者对摄取热量的关注度的提高以及对更多种类低热量产品的需求的增长,成为推动甜叶菊甜味剂用于食品与饮料的动力。
stevia
甜菊醇糖苷
甜菊醇糖苷存在于甜叶菊植物的叶片中,每一种糖苷都有其独特的味道和甜度。甜菊醇糖苷可从甜叶菊植物的叶片中提取。从甜叶菊植物的叶片中提取含甜味的甜菊醇糖苷的过程与浸渍茶叶的方式很相似。批准使用甜菊醇糖苷的国家包括澳大利亚、巴西、中国、日本、韩国、新西兰和巴拉圭。在美国,含有大量甜叶菊苷(rebaudioside)的甜菊醇糖苷用于佐餐甜味剂被普遍公认为安全(GRAS)。
A型甜菊糖苷
A型甜菊糖苷是甜叶菊叶子中带有甜味的许多甜菊醇糖苷之一。在美国,A型甜菊糖苷用作一般甜味剂是普遍公认安全的,可被用于食品和饮料中,肉类和家禽产品除外。A型甜菊糖苷大约比蔗糖甜250到300倍。
甜叶菊甜味剂的成分含有零热量,这表示这些甜味剂可以使食品和饮料变甜,并能降低热量。此外,研究表明甜叶菊甜味剂既不会增加膳食的热量或碳水化合物,也不会影响血糖或胰岛素反应,因此能够让糖尿病人也能摄食种类更多的食品,并遵循健康的餐饮计划。甜叶菊甜味剂是一种极好的替代品,可用于各种食品和饮料,如低糖饮料。甜叶菊甜味剂中的甜味成分是天然生成的,因此对被他们视为天然的食品和饮料情有独钟的消费者而言,更能满足他们的需要。


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

stevia bio antioxydant naturel puissant

La Stevia rebaudiana (Bertoni) es una planta sudamericana, originaria del Paraguay, que se ha
utilizado tradicionalmente para endulzar bebidas y hacer té. La palabra “stevia” se refiere a toda
la planta y sus componentes, de los cuales solamente algunos son dulces. Los componentes de
la planta de stevia que tienen sabor dulce se conocen como glucósidos de steviol. Los glucósidos
de steviol se pueden aislar y purificar a partir de las hojas de la planta de stevia y en la actualidad
se añaden a algunos alimentos, bebidas y edulcorantes de mesa en los EE.UU. y otros lugares. El proceso de aislar
los glucósidos de steviol que tienen sabor dulce es similar a “remojar” hojas de té.
Aunque la palabra “stevia” se refiere en realidad a toda la planta, para los propósitos de este sitio Web, la expresión
“edulcorantes de stevia” se utilizará para referirse a los glucósidos de steviol que son los componentes dulces
aislados y purificados a partir de las hojas de stevia. Aquí se incluye un inventario de edulcorantes de stevia.
Edulcorantes de stevia
los edulcorantes de stevia, planta sudamericana para endulzar bebidas

los edulcorantes de stevia, planta sudamericana para endulzar bebidas

Enliten®,PureVia™,Rebaudioside A/Reb A,Rebaudiside B,Rebaudioside C,Rebaudioside D,Rebiana Stevia,Steviol Glycosides,Stevioside,Stevia Extract In The Raw™
Sun Crystals®,Truvia™,stevia,steviaë
La seguridad de los edulcorantes de stevia / glucósidos de steviol
Los estudios respaldan claramente la seguridad de los edulcorantes de stevia. Además, los estudios
clínicos demuestran que los glucósidos de steviol que cumplen con los criterios de pureza establecidos
por el Comité Conjunto de Expertos en Aditivos Alimentarios de la OAA/OMS (Joint FAO/
WHO Expert Committee on Food Additives, JECFA) no tienen efecto en la respuesta de la presión
sanguínea ni de la glucosa en sangre, lo cual indica que los edulcorantes de stevia son seguros para ser
utilizados por las personas que tienen diabetes.
Los estudios realizados recientemente, inclusive los estudios en seres humanos sobre seguridad,
metabolismo e ingesta, respaldan la seguridad de los edulcorantes de stevia. El JECFA ha realizado
un minucioso análisis científico de los datos científicos existentes sobre los glucósidos de steviol y
ha concluido que son seguros para utilizarse en alimentos y bebidas. Basándose en las abundantes
investigaciones publicadas, los expertos científicos independientes, tanto en los EE.UU. como
alrededor del mundo, han concluido que los edulcorantes de stevia son seguros para las personas de
todas las edades y poblaciones, y se ha establecido una ingesta diaria aceptable (IDA) de cuatro mg/
kg de peso corporal (expresada como steviol). La ingesta estimada de glucósidos de steviol incluso
entre los mayores consumidores no excede la IDA. La revista Food and Chemical Toxicology publicó
un suplemento especial sobre el tema de la seguridad de los edulcorantes de stevia en mayo de 2008.
Metabolismo
Basándose en los estudios realizados en los últimos años, el Comité Conjunto de Expertos en Aditivos
Alimentarios de la OAA/OMS (Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives, JECFA)
ha concluido que los edulcorantes de stevia son metabolizados por una ruta común. Esta ruta comienza
en el intestino, donde los glucósidos de steviol son descompuestos en steviol. El steviol es secretado en la
orina como glucurónido de steviol. Los componentes metabolizados de los glucósidos de steviol esencialmente
salen del cuerpo y no hay acumulación de los mismos.
Estatus regulatorio
En diciembre de 2008, en respuesta a las notificaciones de generalmente reconocido como seguro
(GRCS) presentadas a la Administración de Drogas y Alimentos (FDA) de los EE.UU., la FDA declaró
que no tiene preguntas sobre la conclusión de los paneles de expertos de que el rebaudiósido A está
GRCS para utilizarse como edulcorante de uso general en alimentos y bebidas, excluyendo carne y aves.
El rebaudiósido A es un edulcorante de stevia que se aísla y purifica a partir de las hojas de la planta de
stevia.
En junio de 2009, la FDA declaró que no tiene preguntas sobre la conclusión de un panel de expertos sobre
el estatus de GRCS de otro extracto de glucósidos de steviol con un alto contenido de rebaudiósido A para
utilizarse como edulcorante de mesa. Haga clic aquí para obtener más información sobre el respaldo de la
FDA a glucósidos de steviol selectos. Notificaciones de GRCS similares se encuentran ante la FDA para otros
extractos de glucósidos de steviol aislados y purificados a partir de la stevia rebaudiana.
En Europa, la stevia está aprobada como suplemento dietético, pero aún no lo está para el uso como
edulcorante. La Autoridad Europea de Seguridad Alimentaria (European Food Safety Authority, EFSA)
está realizando actualmente una evaluación de seguridad. En Canadá, stevia se vende como producto
natural para la salud. La stevia y los glucósidos de steviol tienen una larga historia de uso en varios
países, incluyendo Japón y Paraguay. Los edulcorantes de stevia están aprobados para el uso en muchos
stevia
otros países, incluyendo Corea, México, Taiwán, China, Rusia, Australia, Argentina, Nueva Zelandia,
Colombia, Perú, Uruguay, Brasil y Malasia.
¿Qué es el rebaudiósido A?
El rebaudiósido A es un glucósido de steviol con sabor dulce, purificado
a partir de las hojas de la planta de stevia.
¿Qué es la stevia?
La stevia es una planta de la familia de los crisantemos, cuyas hojas han sido
utilizadas como edulcorante en Sudamérica durante cientos de años. Los extractos de la hoja de la
stevia han estado disponibles como suplementos dietéticos en los EE.UU. desde mediados de la
década de los noventa, y muchos contienen una mezcla de componentes tanto dulces como no dulces
de la hoja de la stevia.
¿Cuál es la diferencia entre la stevia, el rebaudiósido A y los glucósidos de steviol?
El término stevia se refiere típicamente a un preparado rudimentario (en polvo o líquido) de hojas secas de la stevia. Puede
contener una mezcla de muchas sustancias, de las cuales sólo algunas son dulces. Los glucósidos de steviol se
pueden aislar y purificar a partir de las hojas de la planta de stevia y se pueden utilizar como un sustituto del
azúcar para endulzar alimentos y bebidas, y se utilizan como edulcorantes de mesa. El rebaudiósido
A es uno de los glucósidos de steviol purificados a partir de la hoja de la planta de stevia. Otros
glucósidos de steviol incluyen steviósido, rebaudiósidos B, C, D, F, steviolbiósido, rubusósido y
dulcósido A.
Natural
¿Qué es natural?
Aunque no hay una definición clara de “natural”, algunos consumidores prefieren
los ingredientes derivados de fuentes naturales que son sometidos a un procesamiento mínimo y que
no son alterados durante la producción. Los nuevos productos que llevan indicaciones de que son
naturales, tales como los edulcorantes de stevia, brindan a los consumidores más productos entre los
que escoger.
¿Son los alimentos etiquetados como “naturales” mejores o más saludables? Not necessarily.
Since there is no clear definition or labeling requirement, the primary difference between foods
labeled “natural” and foods that do not bear this claim is preference.
Alimentos y bebidas con edulcorantes de stevia
¿En qué tipos de alimentos se utilizan los edulcorantes de stevia?
Los edulcorantes de stevia se
pueden utilizar como sustituto del azúcar en alimentos tales como postres, salsas, yogur, alimentos
encurtidos, panes y productos de pastelería.
Control del peso y un estilo de vida
saludable
¿Cuántas calorías contienen los edulcorantes de stevia?
Los glucósidos de steviol tienen cero calorías. Los edulcorantes de mesa a base de stevia pueden tener
cero calorías o unas calorías mínimas por porción, dependiendo de los otros ingredientes alimentarios
con los que estén combinados. Por ejemplo, algunos edulcorantes de stevia se pueden mezclar con azúcar
como agente volumétrico y estos edulcorantes de stevia contendrán algunas calorías.
¿Cómo son útiles los edulcorantes de stevia en el control del peso?
Como sustitutos del azúcar con cero
calorías, los edulcorantes de stevia pueden ayudar a
reducir o reemplazar las calorías en los alimentos y las bebidas, y ofrecen alternativas bajas en calorías
y sin calorías para las personas que buscan perder peso y controlar el peso. El consumo de bebidas y
alimentos con edulcorantes de stevia como parte de una alimentación y un estilo de vida saludables,
incluyendo la actividad física regular, puede ayudar con el control del peso y la pérdida de peso.
Metabolismo
¿Cómo se metabolizan los edulcorantes de stevia?
Basándose en los estudios realizados en los últimos años, el Comité Conjunto de Expertos en Aditivos
Alimentarios de la OAA/OMS (Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives, JECFA)
ha concluido que los edulcorantes de stevia son metabolizados por una ruta común. Esta ruta comienza
en el intestino, donde los glucósidos de steviol son descompuestos en steviol. El steviol es secretado en la
orina como glucurónido de steviol y los componentes metabolizados de los glucósidos de steviol esencialmente
salen del cuerpo y no hay acumulación de los mismos.
Seguridad e ingesta dietética
¿Qué se reconoce generalmente como un estatus de seguridad (GRCS)?
Para que un nuevo
ingrediente para alimentos o bebidas ingrese en el suministro de alimentos de los EE.UU., dicho ingrediente debe ser un aditivo alimentario aprobado
por la Administración de Drogas y Alimentos (FDA) o estar GRCS. La calidad y la cantidad de la evidencia
científica requerida para que una sustancia logre el estatus de GRCS son las mismas que para la aprobación
de aditivos alimentarios por la FDA. Sin embargo, para estar GRCS, hay un requisito de conocimiento general y
aceptación de ese conocimiento por científicos calificados.
La publicación en una revista científica revisada por colegas es el mecanismo que se utiliza normalmente para
establecer que la información científica necesaria está generalmente disponible.
¿Cómo ha sido establecida la seguridad de los edulcorantes de stevia?
Los estudios sobre los edulcorantes de stevia respaldan claramente la seguridad de estos ingredientes. Además, los
estudios clínicos demuestran que los edulcorantes de stevia que cumplen con los criterios de pureza
establecidos por el JECFA no tienen efecto en la respuesta de la presión sanguínea ni de la glucosa en
sangre, lo cual indica que los edulcorantes de stevia son seguros para ser utilizados por personas con
diabetes. En diciembre de 2008, la Administración de Drogas y Alimentos (FDA) de los EE.UU.
declaró que no tiene preguntas relacionadas con la conclusión de los paneles de expertos de que el
rebaudiósido A está generalmente reconocido como seguro (GRCS) para utilizarse como edulcorante
de uso general. Hasta la fecha, la FDA ha declarado que no tiene preguntas en respuesta a tres
notificaciones independientes de GRCS sobre los edulcorantes de stevia.
¿Cuál es la ingesta diaria aceptable (IDA)?
El Comité Conjunto de Expertos en Aditivos
Alimentarios de la OAA/OMS (Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives, JECFA)
define la ingesta diaria aceptable (IDA) como “Un estimado de la cantidad de una sustancia
contenida en un alimento o agua potable, expresada sobre la base del peso corporal, que se puede
ingerir diariamente durante toda la vida sin que haya un riesgo apreciable (ser humano estándar =
60 kg). La IDA se indica en unidades de mg [miligramos] por kg [kilogramo] de peso corporal”.
Un consumo mayor que la IDA no significa que vaya a ocurrir un efecto, porque la IDA incluye un
amplio margen de seguridad por encima de lo que se considera el “Nivel de efectos no observados”.
El JECFA ha asignado una IDA de cuatro mg/kg de peso corporal para los glucósidos de steviol,
expresada como steviol.
¿Cómo son útiles los edulcorantes de stevia para las personas con diabetes?
Las investigaciones
han demostrado que los edulcorantes de stevia no afectan a los niveles de glucosa en sangre ni
interfieren con la insulina. Con cero calorías, los edulcorantes de stevia ofrecen a las personas con
diabetes mayor variedad y flexibilidad para calcular la ingesta total de calorías y ayudar con el control
del peso.
¿Hay alergias conocidas a los edulcorantes de stevia?
No hay alergias conocidas a los edulcorantes
de stevia.
Cocción y horneado
¿Se pueden utilizar los edulcorantes de stevia para cocinar y hornear?
Los edulcorantes de stevia
ofrecen una excelente alternativa y un sustituto del azúcar cuando se endulzan alimentos tales
como cereal, yogur y fruta. Algunas recetas permiten cocinar y hornear con estos edulcorantes. Sin
embargo, los niveles de utilización apropiados varían según el edulcorante de stevia que se utilice.
Para obtener los mejores resultados, siga las instrucciones indicadas por el fabricante.
Vivir naturalmente
La Stevia rebaudiana es una planta sudamericana, originaria del Paraguay,
que se ha utilizado durante mucho tiempo para endulzar bebidas y
hacer té. El término stevia se refiere típicamente a los edulcorantes hechos
a partir de un preparado rudimentario (en polvo o líquido) de hojas secas
de stevia. Estos preparados pueden contener una mezcla de muchas
sustancias, de las cuales sólo algunas son dulces. Aunque la palabra
“stevia” se refiere a toda la planta, sólo algunos componentes de la hoja de stevia son dulces. Estos componentes dulces se conocen
como glucósidos de steviol. La stevia se cultiva y recolecta en muchos países alrededor del mundo,
predominantemente en China y Brasil.
Los edulcorantes de stevia son también ingredientes en muchos productos, tales como helado, pan
y refrescos, en toda Asia y Sudamérica. En los EE.UU., los edulcorantes de stevia se encuentran
primariamente en productos de mesa y bebidas reducidas en calorías como sustitutos del azúcar.
El aumento en el interés por el consumo calórico y el incremento de la demanda de una mayor
variedad de productos bajos en calorías por parte de los consumidores han producido un ímpetu para
incorporar los edulcorantes de stevia en los alimentos y las bebidas.
Glucósidos de steviol
Los glucósidos de steviol se encuentran en las hojas de la planta de stevia y cada uno tiene un perfil
de sabor y una intensidad de dulzor específicos. Los glucósidos de steviol se pueden aislar a partir de
las hojas de la planta de stevia. El proceso de aislamiento de los glucósidos de steviol que tienen sabor
dulce a partir de las hojas de la planta de stevia es similar a “remojar” hojas de té. Los glucósidos de
steviol están aprobados para el uso en países tales como Australia, Brasil, China, Japón, Corea, Nueva
Zelandia y Paraguay. En los EE.UU., los glucósidos de steviol con un alto contenido de rebaudiósido
están generalmente reconocidos como seguros (GRCS) para utilizarse como edulcorante de mesa.
Rebaudioside A
El rebaudiósido A es uno de los muchos glucósidos de steviol contenidos en las hojas de la stevia
que proveen dulzor. En los EE.UU., el rebaudiósido A está generalmente reconocido como seguro
(GRCS) para utilizarse como edulcorante de uso general y se puede emplear en alimentos y bebidas,
excluyendo los productos cárnicos y avícolas. El rebaudiósido A es aproximadamente 250 a 300 veces
más dulce que la sacarosa.
Los componentes de los edulcorantes de stevia contienen cero calorías, lo cual significa que estos
edulcorantes pueden endulzar los alimentos y las bebidas dando como resultado de menos calorías.
Además, las investigaciones han demostrado que los edulcorantes de stevia no aportan calorías ni
carbohidratos a la alimentación y no afectan la respuesta de la glucosa ni de la insulina en sangre, lo
cual permite a las personas con diabetes consumir una mayor variedad de alimentos y cumplir con
un plan de comidas saludable. Los edulcorantes de stevia son una excelente alternativa para utilizarse
en alimentos y bebidas tales como bebidas dietéticas. Los componentes dulces de los edulcorantes
de stevia ocurren naturalmente, lo cual puede beneficiar adicionalmente a los consumidores que
prefieren alimentos y bebidas que perciben como naturales.