[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Cultiver un plant de stevia rebaudiana l’édulcorant naturel sucre (Stevia bio antioxydant naturel puissant)

Si vous aimez le jardinage, la Stevia peut être une plante agréable à cultiver. Même s’il n’est pas possible pour la plupart d’entre nous de faire pousser de la canne à sucre ou du sorgho dans notre potager, plusieurs plants de Stevia s’adapteront bien dans un petit jardin.
Des recettes utilisant de la Stevia en poudre sont maintenant disponibles, ainsi que des feuilles entières pour la préparation de tisanes.
Stevia rebaudiana est une plante originaire des régions semi-humides et subtropicales du Paraguay et du Brésil. Les plantes sauvages poussent sur des sols acides qui sont constamment humides, mais pas inondés, souvent près des marais ou des cours d’eau où le sol est sablonneux (Brandle et al., 1998).
Dans le jardin, la Stevia n’aime pas la sécheresse, ni l’eau stagnante qui
encouragera la pourriture et les maladies.
La Stevia peut être cultivée avec succès sous la plupart des climats avec l’emploi de quelques techniques simples. Préférer des plates-bande surélevées ou des collines, éviter les sols inondés , un paillis organique et un arrosage fréquent assureront un approvisionnement constant d’humidité.

En Amérique du Nord, la Stevia survit aux hivers seulement dans les régions les plus chaudes comme le sud de la Californie, la Floride et le Mexique.
Des recherches sont effectuées au Japon où les températures hivernales au sol sont assez froides (Sumida, 1980).
Stevia est une plante vivace fragile, de sorte que les plantes cultivées doivent être remplacés après quelques années.
Dans les zones plus froides, la stevia est plantée après le dernier gel et traitée comme une annuelle. Les longues journées d’été au niveau des latitudes élevées favorisent la pousse des feuilles et augmentent la teneur en stévioside (Shock, 1982).

Préparation du sol
Bien qu’acceptant la plupart des sols, la Stevia préfère un sol sableux ou limoneux. Tout sol bien drainé qui produit une bonne récolte de légumes devrait convenir a la culture de la Stevia.
L’apport de matière organique est la meilleure façon d’améliorer les sols lourds et argileux.
Un riche compost à base de feuilles, herbes, foin, déchets de cuisine, fumier et autres résidus organiques améliore la structure du sol et apporte les nutriments nécessaires a une bonne croissance.
Le compost fini peut être labouré, bêché ou mélangé au sol avant les plantations ou utilisé comme un paillis.
Un «engrais vert» de la récolte de l’année précédente d’’avoine, de seigle, ou de légumineuses permettra également d’améliorer les sols lourds. La Stevia pousse naturellement dans les sols au pH de 4 à 5, mais se développe aussi avec un pH plus élevé que 7,5. Toutefois, la stevia ne tolère pas les sols salins
(Shock, 1982).

Un bon compost satisfait généralement les besoins en éléments nutritifs. L’analyse du sol peut vous éviter des erreurs et prévenir certains symptômes des plantes.
Mark Langan de Mulberry Creek HerbFarm recommande un faible apport d’azote ou d’engrais organique.
L’excès d’azote favorise la croissance des feuilles mais lui donne un goût médiocre.
Restes de repas, os, farine de graines de coton, guano, fumier séché fournissent de l’azote qui est libérée lentement. Le phosphate de roche ou la farine d’os fournit le phosphore.
Greensand est une bonne source de potassium. phosphate de roche, farine d’os, et engrais verts offrent un large éventail d’oligo-éléments.
Pour favoriser la disponibilité des éléments nutritifs au maximum, et le travail des engrais organiques dans le sol, mélanger avec du compost quelques mois avant la plantation.
Pour la fertilité des sols pauvres, Blas Oddone (1997) du Guarani Botanicals Inc recommande l’intégration de 2,5 a 3 kg de fumier de bovins par mètre carré .
Lors de l’utilisation des engrais chimiques, une formule d’azote faible, comme 6-24-24 est recommandée dans une application fractionnée – au moment des semis et de nouveau en milieu de l’été. (Columbus, 1997). Steve Marsden, de Herbal Advantage Inc utilise simplement un engrais équilibré comme pour les légumes à la dose et intervalles recommandés sur la notice.

A moins que votre sol soit très sablonneux, des plates-bande surélevées sont idéales pour la Stevia.
Une surface en relief est un plus, elle évite l’eau stagnante et réduit le compactage.
Les plates-bande devrait être de 1 a 1,20 m de large et de 10 a 15 cm de haut.
Bêcher à fond toute la zone, puis marquer les limites des plates-bande avec des tuyaux , des chaînes……….
Creuser le sol pour créer des chemins de 0,30 a 1 m de large, et jetez la terre sur les plates-bande jusqu’à ce qu’elles atteignent la hauteur désirée.
Ces plates-bande peut être laissées en place en permanence.
En marchant seulement sur les chemins, le compactage du sol est réduit.
Un paillis composé de journaux, de tontes de gazon, ou du géotextile placé sur les chemins aidera a maîtriser les mauvaises herbes.
Bien que non nécessaire, on peut délimiter les plates-bande sur les côtés, avec des blocs de béton , ou du bois imputrescible comme le cèdre, le séquoia ,cela peut être attrayant et fonctionnel.
Le bois traité doit être évité en raison de la contamination possible du sol.

Cultiver un plant de stevia rebaudiana l’édulcorant naturel très sucrant Agoji steviaë

Cultiver un plant de stevia rebaudiana l’édulcorant naturel très sucrant Agoji Steviaë

M. Marsden préfère le buttage, méthode couramment utilisée pour le maïs sucré.
Périodiquement pendant la saison de croissance, ramener de la terre tout autour des plantes avec une houe. Cela aura tendance à étouffer les mauvaises herbes et à évacuer les eaux de surface qui pourraient favoriser les maladies.

Mise en route
Les graines de Stevia rebaudiana sont rarement disponibles en raison de problèmes de production et des difficultés de germination.
Assurez-vous de choisir Stevia rebaudiana (Stevia est le genre et rebaudiana est l’espèce), car cela est la seule variété douce.
Les tiges de Stevia sont fragiles, mais les pépinières ont développé des méthodes d’emballage pour les protéger pendant le transport. Prendre des dispositions pour que les plantes arrivent après les dernières gelées. Plus tard, les températures sont trop élevées et peuvent gêner la transplantation.
Mettre en terre les plants dès que possible après leur arrivée, en s’assurant qu’ils ne se dessèchent pas.

Prévoir un espace entre les plants de 25 a 30 cm, et mettre deux rangées par plate-bande.
Décaler les lignes pour que les plantes se retrouvent dans un motif en zigzag. Creuser un trou, puis versez un peu d’eau et mettre les plants . Après le remblaiement autour des racines, verser de l’eau à nouveau et tasser la terre.
Si le temps est chaud et ensoleillé au moment des plantations, c’est une bonne idée de placer un paillis autour des plantes frêles pour réduire la perte d’humidité. Les températures fraîches nocturnes peuvent mettre fin à la croissance des plantes.
Pour les semis hâtifs dans les régions aux des étés frais, couvrir la ligne avec du film protecteur utilisé dans les serres cela permettra à la plante une croissance plus rapide et cela lui offrira une protection contre les gelées tardives.
Ne laissez pas non plus les plantes surchauffer par temps chaud.

Si vous êtes assez chanceux pour obtenir des semences de haute qualité, la Stevia, germe facilement en intérieur sous des lampes.
Les semis se développent lentement, et permettent un repiquage de 7 à 8 semaines à partir de semences (Columbus, 1997). Seules les graines de couleur noire ou brun foncé sont viables. Vous pouvez vérifier cela en coupant certaines graines à la moitié, la bonne semence est solide et blanche de l’intérieur. Même ferme, les graines noires ont tendance à perdre leur viabilité rapidement.
Un test de germination indiquera quel pourcentage des graines sont susceptibles de germer. Placer 10 ou plus de graines sur un papier absorbant humide. Plier la serviette en deux, le faire 3 fois, puis la glisser dans un sac en plastique maintenu entre 22 et 26 degrés. Compter les graines germées au bout de 7 jours et diviser par le nombre total de graines, puis multiplier par 100 pour obtenir le pourcentage de germination.

Un récipient en plastique recouvert d’un dôme en plastique transparent, disponible chez les revendeurs de jardin, fait une chambre de bonne germination lorsqu’il est placé sous une lumière de plus en plus forte. Placer un thermomètre à l’intérieur et maintenir une température de 21 a 23 degrés en ajustant le niveau de la lumière. Utilisez des petits conteneurs (avec des trous de drainage) ou des pots en plastique remplis de terreau standard.
Placer 3 ou 4 graines sur la surface du sol dans chaque récipient et couvrir d’une fine couche (environ quelque cm) de vermiculite horticole.Mettre de l’eau par le dessous, au besoin en la versant dans le plateau. Les plants devraient apparaître dans 1 à 2 semaines. Mettre un plant par container.

Soins de la plante
En général, Stevia devrait être traitée comme une culture potagère. Quand le temps chaud s’installe, habituellement un mois après la plantation, les plates-bande doivent être paillées avec 7 a 15 cm de résidus organiques tels que les tontes de gazon, feuilles hachées, de la paille, du foin ou du compost. Cela permettra de protéger les racines nourricières et maintiendra l’humidité. La croissance des plantes est lente dans un premier temps, l’accélération se fait au milieu de l’été.

La fourniture d’humidité constante est important pour la Stevia.
Irriguer une ou deux fois par semaine, chaque fois que la pluie ne parvient pas à arroser les plantes. Les sols sablonneux nécessitent une irrigation plus fréquente.
L’irrigation au goutte à goutte est idéal, en garantissant des niveaux d’humidité constante sans mouiller les feuilles. Une système simple et efficace, c’est le tuyau “pleureur” a base de caoutchouc recyclé.
Placez un tuyau poreux entre les deux rangées de plantes, sous le paillis. Raccorder à un tuyau d’arrosage et ouvrir l’eau au compte-gouttes pour quelques heures. Le système peut être automatisé avec l’ajout d’une minuterie.

Un peu d’azote ou d’engrais organiques peuvent être appliqués l’été quand la croissance des plantes commence s’accélérer. Prenez garde toutefois, l’excès d’azote entraîne une poussée de croissance et réduit la douceur de la feuille.
M. Oddone recommande l’application 10-10-12 engrais directement sur les feuilles à 30 et 60 jours à partir de la transplantation.

Les tiges de Stevia sont susceptibles de se briser lors de grands vents.
M. Langan conseille le pincement des pousses toutes les 3 à 4 semaines les premiers mois pour encourager la ramification latérale, résultat les plantes seront plus touffues. Soutenir les plantes avec un un palissage fabriqué à partir de cordes attachées à des pieux ou tout autre système .

La Stevia peut être affectée par deux maladies fongiques, steviae Septoria et Sclerotinia sclerotiorum (Brandle et al., 1998).
Avec Sclerotinia, des lésions brun foncé se forment sur les tiges, près du sol, suivie du flétrissement des tiges.
Les plantes de Stevia sont généralement à maturité avant l’apparition des maladies. Quand la récolte approche, les producteurs suivent de près les plantes et la totalité de la récolte se fait dès les premiers signes de la maladie.
Un contrôle méticuleux des mauvaises herbes (à la main) permet une forte croissance, et aide les plantes à résister aux maladies.
L’humidité, la pluie et l’eau stagnante favorisent le développement des maladies fongiques, la culture sur plates-bande surélevées ou sur des collines est une mesure préventive.
En outre, éviter de mouiller les feuilles au cours de d’irrigation. La Stevia est généralement peu porteuse d’insectes ou de parasites. Mais les pucerons peuvent causer des dommages dans les serres.

Récolte
Utilisez les feuilles fraîches de la plante, elles ont un bon goût avec les feuilles de menthe.
Le goût sucré (le contenu de stévioside) est le plus intense avant la floraison, qui est déclenchée par l’allongement des jours (Brandle et al., 1998).
Le début de la floraison s’étend du milieu de l’été a la fin de l’automne. Les plantes doivent être récoltées avant la première gelée, ou dès le début de la floraison.
Tôt le matin, après l’évaporation de la rosée, couper les plantes ensemble juste au-dessus du niveau du sol.
Tailler les plants à 15 cm du sol , comme pour une plante vivace, les plants de Stevia survivront, repousseront et cela favorisera des récoltes précoces,
(Shock, 1982).

Les plantes sont facilement séchées la tête en bas dans un endroit sec, chaud.
Si vous avez beaucoup de plantes, les suspendre à des cordes où des fils tendus en travers du plafond.
Après quelques jours, ratisser les feuilles avec les doigts et les rassembler pour les stocker dans un récipient propre comme un bocal en verre.
Elles se conservent bien pendant des années. Les tiges les moins douces, les jeter sur le tas de compost. Une autre méthode consiste à dépouiller les feuilles fraîches à partir des tiges et de les étaler sur des films exposés au soleil, un jour avec une humidité relativement faible (moins de 60%).
Si le séchage dure 8 heures ou moins, selon Steve Marsden, très peu de stévioside sera perdu. Un deshumidificateur à basse température (37 a 43 degres) fera un excellent travail aussi.
Les feuilles sont croquantes, friable, et d’un vert vif lorsqu’elles sont complètement sèches.

Alors que les feuilles entières sont parfaites pour faire thé et tisanes, il est facile de les transformer en poudre verte avec un mixeur de cuisine, robot culinaire ou moulin à café avec des lames de métal. Utiliser la poudre verte de Stevia dans vos recettes La garder dans un bocal en verre propre pour une longue conservation.

La culture en pot
Les boutures de Stevia s’enracinent facilement sans hormones, mais seulement dans de bonnes conditions . Une lampe de lumière fluorescente favorise la croissance des plantes . Laissez la lumière pendant 14 à 16 heures par jour, 10 a 20 cm au-dessus des boutures. Une minuterie automatique rendra la tâche plus facile. Même avec la lumière artificielle, les boutures de Stevia prennent racine plus facilement pendant les longues journées de printemps.
Les boutures doivent être faites en Mars pour le repiquage en mai ou en Juin. Les plantes issues de boutures peuvent passer l’hiver dans des pots sous des lampes fluorescentes.
Les boutures d’ automne prennent racine avec succès avec l’utilisation d’hormones d’enracinement.
Le vermiculite horticole de qualité fonctionne bien pour le bouturage de la Stevia.
M. Marsden préfère un mélange de tourbe avec de l’écorce, surtout pour les plates-bande en plein air.
Du sable grossier, propre peut aussi être utilisé. Placer des petits pots ou des caissettes avec des trous de drainage, ou des bacs pour faciliter l’arrosage par le bas si nécessaire. Avec une lame tranchante ou un outil d’élagage , faire des boutures de 2 à 4 cm de long. Chaque bouture devrait avoir 2 ou 3 nœuds. Un nœud c’est où les feuilles rejoignent la tige. Couper au dessus du noeud. (Sumida, 1980).
Plongez l’extrémité proximale (la plus proche de la racine de la plante mère) de la coupe dans la terre de bouturage, faire en sorte qu’au moins un nœud soit enterré et au moins un autre nœud reste au dessus de la surface.
Retirez toutes les feuilles à partir des nœuds enterrés. A la surface, enlever les grandes feuilles en coupant ou en pinçant les tiges, en prenant soin de ne pas endommager les feuilles minuscules axillaire émergeant derrière de grandes feuilles. Ces feuilles axillaires sont les points de croissance de vos nouvelles plantes. Gardez les boutures à l’intérieur a 15 a 21 degrés, sous les lampes, la brummisation n’est pas nécessaire.
En plein air, ou dans une serre ensoleillée, les boutures doivent être aspergée plusieurs fois par jour jusqu’à ce que les racines sont bien formées. Après environ une semaine, la croissance devrait se poursuivre si l’enracinement a été un succès. Après 3 à 4 semaines, le transfert des plantes dans des pots plus grands (au moins 7,5 à 10 cm de diamètre) avec du terreau standard. Transplantez ces pots dans le jardin 2 à 4 semaines plus tard ou les conserver en pot.

Pour les plantes plus âgées, garder la lumière fluorescente à quelques centimètres au-dessus du feuillage. Lorsque les tiges atteignent 18 à 25 cm de longueur, coupez-les pour favoriser la ramification et la vigueur.
Les plants paraissent dévitalisés à la fin de l’hiver, mais retrouvent une certaine vigueur lorsqu’ils sont transplanté à l’extérieur.
La Stevia peut également être cultivée en extérieur dans des récipients tels que des pots.
Si vous commencez avec une terreau de qualité, avec des engrais organiques mélangés, un arrosage par mois avec une solution diluée d’algues peut être bénéfique.
M. Langan recommande une approche équilibrée, engrais à libération lente appliqués toutes les deux semaines dans les pots. Il conseille également d’utiliser des contenants en bois ou la méthode de double pot pour isoler les racines de la chaleur estivale. Placer, en plein soleil quand il est doux, mais fournir de l’ombre pendant la saison chaude, en s’assurant que le sol ne se dessèche pas. Pour la production de vivaces, mettre les conteneurs à l’intérieur avant les premières gelées.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *